Genève internationale : conférence de presse conjointe du DFAE et du Département de l’urbanisme du canton de Genève



La Fondation des immeubles pour les organisations internationales (FIPOI) a présenté, le 4 mars 2013 par le biais de son directeur François Reinhard, les dossiers immobiliers en cours pour la Genève internationale. L'ambassadeur Alexandre Fasel, représentant permanent de la Suisse auprès de l'Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève et président de la FIPOI a ouvert la conférence de presse qui s'est tenue en présence du conseiller d’Etat François Longchamp, chargé du Département de l'urbanisme et vice-président de la FIPOI.

Une quinzaine de projets d'envergure étaient à l'ordre du jour, dont la réalisation est rendue possible grâce à une étroite collaboration entre la FIPOI, la Confédération et le canton de Genève. Ce dernier apporte sa contribution par la mise à disposition de terrains en faveur de la FIPOI équivalant à quelque 582’000 m2 et représentant un montant de 252 millions de francs. La somme des prêts et dons octroyés à la FIPOI par la Confédération dépasse le milliard de francs.

La Suisse possède une longue tradition d'accueil d'organisations internationales (OI). Sur les trente-cinq OI présentes dans notre pays, vingt-cinq sont installées à Genève. Depuis sa naissance en 1863, avec la création du Comité international de la Croix-Rouge, la Genève internationale n'a cessé de croître et de renforcer la vocation internationale de la Suisse. La Suisse est consciente que la position privilégiée de la Genève internationale n’est jamais définitivement acquise. La concurrence est rude. Depuis la fin de la guerre froide, l’établissement des organisations internationales et de conférences internationales suscite une concurrence de plus en plus forte. Il est nécessaire de poursuivre sans relâche l’engagement des pouvoirs publics - Confédération, canton, communes - mais aussi du secteur privé pour maintenir et renforcer la Genève internationale. Cela signifie offrir aux organisations installées sur notre territoire, entre autres, des bonnes conditions de travail et un parc immobilier attrayant.

Des efforts pour soutenir les OI

L'Etat de Genève collabore étroitement avec la Confédération, la FIPOI et les OI concernées pour permettre leur installation sur son sol. En effet, les OI qui désirent s'installer à Genève font appel à la FIPOI pour les aider dans leurs démarches. Afin de lui permettre de remplir son mandat, la Confédération lui accorde des prêts sans intérêts à cinquante ans, que celle-ci utilise ensuite pour permettre aux OI de procéder à l'achat, à la construction ou à la conversion de bâtiments. Le montant des contributions de la Confédération s'élève, depuis 1964, à quelque 814 millions de francs de prêts et 492 millions de francs de dons.

Le canton met à disposition des OI, en droit de superficie gratuit, des terrains pour leurs projets de construction, pour une valeur totale de 203 millions de francs. A cela s'ajoute la valeur des terrains qui hébergent des bâtiments gérés par la FIPOI avoisine les 50 millions de francs. Au total, ce ne sont pas moins de 582 000 m2 qui sont mis à leur disposition en droit de superficie (DDP).

Activités et projets de la FIPOI

La FIPOI a pour but de mettre à disposition des OI les infrastructures immobilières nécessaires à leur activité; elle se charge également de l’organisation des conférences internationales au Centre international de conférences de Varembé.

La FIPOI est un instrument très utile et efficace permettant à l’Etat hôte (Confédération et canton) de mener une politique d’accueil des organisations internationales très appréciée.

A ce titre, la FIPOI finance par des prêts (0% d’intérets et d’une durée de 50 ans) la plupart des constructions ou extensions des OI à Genève ou ailleurs sur le territoire suisse. Elle conseille et accompagne les projets de construction des OI qui ne possèdent pas toujours les structures nécessaires à la conduite de grands projet. En sa qualité de propriétaire d’immeubles, la FIPOI gère et loue également des surfaces administratives aux OI ou aux missions permanentes et, parfois, à des ONG à des conditions avantageuses, à un prix inférieur à celui du marché. La FIPOI possède 9 immeubles et en gère 2 pour des tiers. La valeur de son patrimoine immobilier est estimée à plus de 1 milliard.

En sa qualité d’organisateur de conférences internationales, elle reçoit environ 40'000 délégués par an et met sur pied environ 250 évènements chaque année.

Trois projets importants

Parmi les nombreux projets traités par la FIPOI, on peut en citer 3 qui revêtent une importance toute particulière. Il s’agit:

1. du projet OMC

2. de l’assainissement énergétique du Palais des Nations

3. du réaménagement du site de l’OMS

1. Extension et rénovation du Centre William Rappard (CWR) sur le site de l'OMC

Les travaux d’extension et de rénovation du Centre Wiliam Rappard (CWR) sont achevés depuis la fin de l’année 2012. La réalisation de ce projet complexe – on se souviendra du référendum municipal de septembre 2009 - allie modestie, modernité et efficacité. Les bâtiments existants ont été rénovés et les installations et équipements remplacés ou rafraîchis.
L’extension intra-muros a consisté en la création dans la cour Sud d'un espace central reliant les principales aires de conférences, en la fermeture de la cour nord avec la pose d'une toiture permettant l'utilisation annuelle de cette zone publique.

Le nouveau bâtiment, situé au sud de la parcelle, permet l’accueil de 300 collaborateurs, des services généraux et d’une nouvelle cafétéria. Il se fond de façon harmonieuse dans le paysage du Parc Barton, sans détruire la végétation ancestrale du parc dont l’accès public a été maintenu et préservé. Le CWR fait la part belle au développement durable puisqu’il utilise l’eau du lac Léman pour la climatisation et le chauffage et que les toits du nouveau bâtiment sont équipés de panneaux solaires.Le coût de l'ensemble des opérations s'est élevé au total à 130 millions de francs dont 70 millions consistent en un don de la Confédération et 60 millions en un prêt de la FIPOI à l'OMC. Sur la somme totale, 50 millions de francs ont été dédiées à la construction du nouveau bâtiment.

2. Assainissement énergétique du Palais des Nations

Le Palais des Nations, siège de l’ONU en Europe, aborde la plus importante rénovation de son histoire, évaluée à plus de 600 millions de francs au total. Le caractère patrimonial exceptionnel du bâtiment rend l’opération de rénovation particulièrement complexe.

Cinquante millions de francs seront engagés par la Confédération d’ici fin 2013, qui permettront de remplacer 1100 fenêtres et stores, de procéder à la réfection et à l’isolation des toitures et verrières, d’optimiser les éclairages et d’automatiser l’éclairage intérieur. Des panneaux solaires photovoltaïques et thermiques seront implantés sur certains toits de l’ensemble bâti. Les unités de ventilation seront revues et la gestion technique centralisée mise à niveau. Un Comité de pilotage, composé de l’ONUG, de la FIPOI, de la Confédération et de l’Etat de Genève, a été mise en place pour cet exercice, doublé d'un groupe technique de gestion du projet.

3. Rénovation et extension du siège de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

L’OMS souhaite engager des travaux de rénovation de son siège. Le site s'est développé à travers la multiplication d’agrandissements successifs provisoires venus se greffer sur l’ensemble d’origine. Ces interventions nuisent fortement à la volumétrie des bâtiments de Jean Tschumi qui sont de grandes valeurs patrimoniale et architecturale.

Une réflexion globale a été entreprise à l’échelle du site et la solution retenue est celle de la réalisation d’un nouveau bâtiment à haute performance énergétique en lieu et place des différentes structures provisoires. L’ensemble Tschumi sera aussi rénové dans le respect de ses qualités architecturales et patrimoniales exceptionnelles.

Une partie des terrains libérés pourra être valorisée, conformément au vœu de l’OMS. Un Comité de pilotage, composé de l’OMS, de la FIPOI, de la Confédération et de l’Etat de Genève, a été mise en place pour cet exercice, doublé d'un groupe technique de gestion du projet.

06/03/2013


Dans la même rubrique :

2018 Mipim Awards - 16/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 114

Lu 266 fois

Immo-swissnews.ch