Hausse des dépenses de construction due au renchérissement



Après s'être affaiblie pendant une courte période en 2006, la croissance nominale du secteur de la construction en Suisse a de nouveau été plus marquée en 2007. Selon les résultats provisoires de la statistique annuelle de la construction, les dépenses de construction se sont accrues de 3,1% à 52,2 milliards de francs par rapport à l’année précédente. Si l’on tient compte du renchérissement annuel estimé dans la construction à 4,4%, les dépenses en termes réels dans ce domaine ont diminué de 1,3%. Pour l’année 2008, les projets de construction annoncés laissent entrevoir une hausse plus faible des dépenses de construction en termes nominaux.

Les dépenses totales dans la construction (total des investissements plus travaux d’entretien publics) ont augmenté en termes nominaux de 3,1% à 52,2 milliards de francs. En raison du renchérissement estimé pour le domaine de la construction à 4,4% en 2007, les dépenses en termes réels dans ce domaine ont diminué pour la deuxième fois consécutive (-1,3%).

Les investissements dans la construction (les dépenses de construction sans les travaux d’entretien publics) se sont accrus de 3,4% à 48,2 milliards de francs. Ils englobent les investissements dans les nouvelles constructions et dans les transformations. Les investissements dans les nouveaux projets de construction ont progressé de 1,9% à 31,9 milliards de francs en un an. L’augmentation a été encore plus marquée pour les investissements dans des projets de transformation, qui se montent pour 2007 à 16,3 milliards de francs environ (+6,4%). Tant les investissements des pouvoirs publics (nouvelles constructions : +4,7% ; transformations : +2,9%) que ceux des autres maîtres d’ouvrage (nouvelles constructions : +1,2% ; transformations : +8,6%) ont contribué à cette évolution positive.


Les investissements dans le bâtiment continuent d’augmenter

Les investissements dans le bâtiment (sans les travaux d’entretien publics) ont progressé en un an de 3,4% à 39 milliards de francs environ en termes nominaux. Les pouvoirs publics ont accru leurs investissements de 3,4% au total ; cette hausse n’est imputable qu’aux investissements des cantons (+22,5%). Les investissements des autres maîtres d’ouvrage dans le bâtiment ont également augmenté de 3,4%. La hausse des investissements dans le bâtiment concerne tant la construction de logements (+2,5%) et la construction de bâtiments industriels et artisanaux (+2,7%) que les autres bâtiments (+8%).

Les investissements dans le génie-civil également en hausse

Les investissements dans des ouvrages de génie-civil (sans les travaux d'entretien publics) se sont accrus en termes nominaux de 3,5% à près de 9,2 milliards de francs par rapport à 2006. Alors que les maîtres d’ouvrage publics ont fortement contribué à cette progression à raison de 4,1%, les autres maîtres d’ouvrage n’ont augmenté leurs investissements dans ce domaine que de 0,3%. La hausse des investissements concerne les projets de transport et de communication (+3,2%) et les autres ouvrages de génie-civil (+4,3%).

Les dépenses prévues pour les projets de construction en 2008

Etant donné les projets de construction annoncés, on peut s’attendre pour l’année 2008 à un accroissement de 0,7% des dépenses de construction. Une baisse de 4,3% environ est prévue en revanche pour les projets dans le domaine des travaux d'entretien publics. En 2008, les investissements dans la construction devraient augmenter de 1,1% environ ; ceux-ci englobent notamment les projets de transformations, qui devraient connaître une hausse de 5,5%. Compte tenu des projets provisoires dans le domaine des nouvelles constructions, ces investissements devraient enregistrer une légère baisse de 0,6%.

Source : OFS

16/06/2008

Tags : ofs

Dans la même rubrique :

2018 Mipim Awards - 16/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 114

Lu 1582 fois

Maria Immo-swissnews.ch