Toute l'information immobilière en Suisse




Indice homegate.ch du marché des loyers mars 2008


     



Hausse irrésistible des loyers en Suisse

Les loyers proposés en Suisse ont augmenté de 0,4 % en mars 2008. Dans l’Arc lémanique, on a observé un bond de 1,3 % et donc de loin supérieur à la moyenne.

Selon l’indice homegate.ch du marché des loyers, les loyers proposés en Suisse ont à nouveau progressé de 0,4 % et l’indice se situe à présent à 110,6 points. Cette augmentation ne s’observe pas dans toutes les régions où des analyses sont effectuées. Cette tendance se manifeste toutefois indépendamment de la taille et de l’âge des logements.

Ces résultats ont été mis en évidence par l’indice homegate.ch du marché des loyers qui est établi par le portail immobilier homegate.ch en collaboration avec la Banque cantonale de Zurich (BCZ). Cet indice mesure les variations mensuelles des loyers apurés des facteurs de qualité pour les appartements mis ou remis en location.

Augmentation des prix supérieure à la moyenne dans l’Arc lémanique

En mars 2008, c’est un bond de 1,3 % des loyers proposés que l’on a observé dans l’Arc lémanique. L’indice atteint ainsi 118,2 points. Il en résulte qu’en un an, l’augmentation des loyers proposés a été de 5,8 % et donc nettement supérieure à la moyenne.

Reprise du renchérissement pour les nouveaux logements

Les loyers proposés pour les nouveaux logements ont été supérieurs de 0,7 % durant le mois sous revue et de 0,4 % pour les anciens logements. Les indices correspondant à ces deux catégories atteignent le niveau de 110,8 points. S’élevant à 0,5 % (indice à 110,6 points), l’augmentation des loyers pour les petits logements est légèrement plus forte que celle des loyers dans l’ensemble de la Suisse. Les loyers proposés pour les grands appartements sont 0,3 % plus élevés que le mois dernier (indice à 111,3 points).

Valeurs trimestrielles

C’est dans l’Arc lémanique que les loyers proposés durant le premier trimestre de l’année en cours ont augmenté le plus fortement. La progression y est en effet de 2,9 % et l’indice atteint 117,2 points. En Suisse orientale, nous avons enregistré une hausse de 1,6 %, ce qui amène l’indice à 105,9 points. L’augmentation est analogue (1,7%) en Suisse centrale où l’indice est à 111,9 points. Le Tessin est la seule région où la tendance s’est inversée avec une baisse de 0,4 % (indice à 108,2 points). En comparant avec l’an dernier, on note que l’Arc lémanique a connu la plus forte hausse avec une progression de 5,5 %. Il est suivi, d’assez loin d’ailleurs, par la Suisse centrale (plus 2,5 %), la Suisse orientale (plus 2,2 %) tandis que le Tessin (plus 0,2 %) ferme la marche.


Commentaire

La conjoncture aux USA, et aussi, dans certains cas, en Europe et en Asie s’est détériorée ces derniers mois. En Suisse, elle est restée ferme jusqu’au printemps 2008, ce qui était réjouissant. Il est toutefois probable qu’elle connaisse un léger tassement en raison de l’affaiblissement des impulsions données par le commerce extérieur. Les deux plus importants indices conjoncturels - le baromètre de la conjoncture (KOF) et l’indice des directeurs d’achat - ont atteint leur plus haut niveau au milieu de 2007 et indiquent depuis lors une tendance à la baisse. Le groupe d’experts du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) s’attend à un ralentissement de la croissance du produit intérieur brut (PIB) qui passerait de 3,1 % en 2007 à 1,9 % en 2008. Le refroidissement de la conjoncture devrait se prolonger l’an prochain. Le seco prévoit pour 2009 une croissance économique de 1,5 %. Comme l’expansion a été de 1,3 % par an en moyenne depuis les années 90, on continue de tabler, dans les prévisions, sur une conjoncture robuste et supérieure à la moyenne. La situation du marché du travail continue d’être favorable. L’emploi s’est développé à un rythme soutenu durant les derniers trimestres.

Durant l’année en cours aussi, on peut, dans un premier temps, partir de l’hypothèse d’un renforcement notable de l’offre. Les chiffres actuels de l’Office fédéral de la statistique (OFS) montrent qu’en Suisse, plus de 58 000 logements étaient en construction à la fin de décembre 2007. Par contre, le nombre des permis de construire accordés durant le dernier trimestre de 2007 a diminué d’un peu plus de 10 % en comparaison annuelle. Dans le domaine de la construction, le point culminant devrait donc avoir été franchi.

Nous nous attendons par conséquent à ce que le marché absorbe cette nouvelle production car la demande est forte et à ce que les taux de vacance restent à leur niveau de l’année dernière. En fin de compte, on peut partir de l’hypothèse que les loyers continueront à avoir tendance à légèrement augmenter.

Des évolutions différentes régionales

Des évolutions différentes vont se dessiner sur le plan régional. Malgré l’activité dans le domaine de la construction de logements dans les agglomérations de Genève et de Lausanne, l’Arc lémanique s’est caractérisé par la forte augmentation des loyers. De plus, le nombre de logements en construction à Lausanne et à Genève a diminué d’environ 30 % durant le 4e trimestre. Nous pensons par conséquent que le marché de la location continuera de s’assécher dans la région de Genève et nous continuons de nous attendre à une augmentation des loyers supérieure à la moyenne en Suisse romande.

Résultats apurés des facteurs de qualité

L’évolution du marché des loyers en Suisse est corrigée des différences de qualité, de situation et de taille des appartements. L’avantage de cette méthode dite hédoniste réside dans le fait que l’indice reflète l’évolution réelle des loyers pour appartements mis ou remis en location. L’indice homegate.ch du marché des loyers est le seul en Suisse à être apuré des facteurs de qualité.

Pour obtenir de plus amples informations et les graphiques actuels, veuillez consulter le site:
www.homegate.ch/indice_des_loyers

source : homegate

16/04/2008

Tags : homegate, loyers

Lu 1909 fois

Maria Immo-swissnews.ch