Installations photovoltaïques: nouvelle baisse de la rétribution à prix coûtant du courant injecté au 1er octobre 2012




Le DETEC baisse de 15% en moyenne les taux de rétribution à prix coûtant du courant injecté pour les nouvelles installations photovoltaïques, avec effet au 1er octobre 2012. Cette baisse des tarifs, la troisième depuis le début de l'année, est liée à la chute des prix des modules photovoltaïques sur le marché européen.
La chute des ventes de modules photovoltaïques en Allemagne a entrainé une nouvelle diminution des prix au cours de ces derniers mois. Le DETEC a donc décidé de réduire de 15% en moyenne les taux de rétribution RPC des nouvelles installations photovoltaïques, avec effet au 1er octobre 2012. Cette mesure, la troisième du genre depuis le début de l'année, vient s'ajouter à la baisse ordinaire de 8% au 1er janvier 2012 (conformément à l'ordonnance sur l'énergie, appendice 1.2, art. 4.1) et à la baisse extraordinaire d'environ 10% au 1er mars 2012.

Le taux de rétribution RPC pour les nouvelles installations passera ainsi, en moyenne, de 36 à 31 ct./kWh (fourchette de 21.6 à 42.8 ct/kWh selon la nature et la taille de l'installation, pour les tarifs précis, voir l'ordonnance sur l'énergie, appendice 1.2 > en annexe).

Début 2013, les taux de rétribution baisseront à nouveau automatiquement de 8%. En raison des grandes incertitudes concernant l'évolution des prix des modules, l'adéquation des taux de rétribution sera régulièrement réexaminée par le DETEC.  

03/09/2012

Tags : DETEC

Dans la même rubrique :

2018 Mipim Awards - 16/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 114

Lu 462 fois

Immo-swissnews.ch