L'agglomération Lausanne-Morges confirme son programme de réalisations auprès de la Confédération





Respectant le planning établi, le Projet d’agglomération Lausanne – Morges (PALM) a déposé son dossier d'avant-projets auprès de la Confédération. Le travail intensif du Canton, des communes et des schémas directeurs, mené dans un esprit de partenariat et de concertation, a permis de transmettre ces éléments dans les temps à la Confédération, qui, depuis 2008, reconnaît l’opportunité des mesures proposées par le PALM.

Après l’examen technique par les services de la Confédération en 2008, le Canton, les communes et les schémas directeurs ont travaillé intensivement et dans un esprit de partenariat pour affiner, préciser et prioriser les diverses mesures prévues. Grâce à ces efforts, l'agglomération peut aujourd'hui remettre à l'Office fédéral du développement territorial la planification des projets ainsi affinés.

Ils concernent la première vague de projets cofinancés par la Confédération, dont la réalisation est prévue à partir de 2011 (dits de la "liste A"):
- les Axes forts de transports publics : tram gare de Renens – place de l’Europe et cinq tronçons

de trolleybus en site propre - la requalification d'axes routiers : route cantonale 1 entre Morges et Lausanne, et route cantonale 76 route de la Maladière

- le développement des bus des transports publics de la région lausannoise (tl) et des Transports publics morgiens (TPM)

- ainsi qu’un vaste programme de réalisations en faveur de la mobilité douce.

La totalité des projets de l'agglomération constituant un ensemble cohérent, le dossier transmis à Berne comprend également des mesures relevant exclusivement de la Confédération, comme

celles liées aux infrastructures ferroviaires nationales, des jonctions d’autoroutes ou des goulets

d’étranglement autoroutiers. La Gare de Renens, en partenariat avec les CFF, fait également partie du dossier. Le projet d'agglomération compte aussi des mesures relevant du Canton et des communes. La réalisation de certaines d'entre elles, bien que ne pouvant être elles-mêmes

cofinancées par la Confédération, constituent une condition au cofinancement fédéral envisagé pour d'autres mesures.

Les projets pouvant bénéficier d’un cofinancement de la Confédération ont été chiffrés de façon plus précise. Les axes forts de transports publics urbains constituent la mesure impliquant la plus forte participation financière du Canton, des communes concernées par les tracés ainsi que des sociétés de transports publics de Lausanne et Morges. La prochaine étape consiste à rédiger les projets d’exécution et à négocier les conventions de prestations avec la Confédération.

Parallèlement, les crédits correspondant aux projets déposés doivent maintenant être confirmés,

d’abord par le Parlement fédéral, mais aussi par les partenaires du projet : le Canton, les communes et les entreprises de transports publics

source : PALM

21/12/2009

Tags : palm

Dans la même rubrique :

2018 Mipim Awards - 16/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 114

Lu 1172 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch