L'hôtellerie suisse s'est rapprochée de ses années record en 2017


     



En 2017, l'hôtellerie en Suisse a enregistré 37,4 millions de nuitées, soit un niveau proche des années record de 1990 et 2008. Par rapport à 2016, cela représente une croissance de 5,2% (+1,9 million). Les visiteurs étrangers sont à l'origine de 20,5 millions de nuitées, soit une augmentation de 6,1% (+1,2 million). De leur côté, les nuitées suisses progressent de 4,2% (+675 000) et atteignent ainsi un total de 16,9 millions, soit le meilleur résultat jamais enregistré pour cette clientèle. Tels sont les résultats définitifs de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

A l'exception du mois de février (-36 000 nuitées / -1,2%), tous les mois de 2017 affichent une hausse par rapport à la même période de l'année précédente (afin de neutraliser l'effet de Pâques, les résultats des mois de mars et avril ont été cumulés). Le mois de juin enregistre ainsi la progression la plus importante (+306 000 / +9,8%). Il est suivi de la période pascale (+267 000 / +4,9%) puis du mois de juillet (+218 000 / +5,4%).

Demande indigène record, hausse soutenue d'Amérique et d'Asie

En 2017, la demande suisse totalise 16,9 millions de nuitées (+675 000 / +4,2%), soit un niveau jamais égalé à ce jour. De son côté, la demande étrangère atteint 20,5 millions de nuitées, soit une hausse de 1,2 million (+6,1%).

Après une année 2016 en baisse, la demande des visiteurs du continent asiatique renoue avec la croissance et enregistre 588 000 nuitées supplémentaires (+12,8%). Parmi les pays de ce continent, la Chine (sans Hong Kong) génère une hausse de 148 000 nuitées (+13,1%), soit la plus importante de ce continent. L'Inde (+140 000 nuitées / +23,4%), la République de Corée (+118 000 / +34,7%) et le Japon (+47 000 / +13,1%) s'inscrivent dans la même dynamique. En revanche, les Pays du Golfe accusent la baisse la plus importante de tous les pays de provenance (-39 000 / -4,1%).

Le continent américain (+307 000 / +12,3%) poursuit son évolution à la hausse initiée en 2012. Avec 212 000 nuitées supplémentaires (+11,5%), les Etats-Unis connaissent la croissance absolue la plus importante de tous les pays de provenance étrangers et atteignent le niveau le plus élevé depuis 2000.

Le continent européen est à l'origine d'une hausse de 255 000 nuitées (+2,2%). Parmi les pays de ce continent, la Belgique (+49 000 / +9,1%) contribue le plus à cette croissance. Suivent l'Allemagne (+41 000 / +1,1%) qui n'avait plus connu de hausse depuis 2008, l'Espagne (+36 000 / +8,7%) et la Russie (+29 000 / +8,8%). La demande d'Italie (+7500 / +0,8%) progresse légèrement alors que celle de France reste stable (-200 / aucune variation relative). En revanche, le Royaume-Uni accuse une baisse de 18 000 nuitées (-1,1%). Enfin, la demande du continent océanique présente une augmentation (+41 000 / +12,7%) alors que celle de l'Afrique diminue (-6500 /-2,3%).

Croissance des nuitées pour la totalité des régions touristiques

Les 13 régions touristiques enregistrent des augmentations au cours de l'année 2017 par rapport à la même période de 2016. La Région Berne affiche 387 000 nuitées supplémentaires (+8,2%), soit la progression la plus importante de toutes les régions touristiques. Suivent la Région zurichoise (+340 000 / +6,0%) et le Valais (+255 000 / + 6,9%). Arrivent ensuite les Grisons (+226 000 / +4,9%) et le Tessin (+175 000 / +7,7%).

Stabilité de la durée de séjour

En 2017, la durée de séjour s'élève, comme en 2016, à 2,0 nuits. Les hôtes étrangers séjournent en moyenne 2,1 nuits, légèrement plus longtemps que les hôtes indigènes (2,0). Parmi les régions touristiques, les Grisons enregistrent la durée la plus longue avec 2,7 nuits. Arrive ensuite le Valais avec 2,3 nuits. En revanche, la Région Fribourg avec 1,6 nuit, présente la durée la plus courte.

Légère hausse du taux d'occupation des chambres

Durant l'année 2017, le taux net d'occupation des chambres s'élève à 52,9% contre 51,3% en 2016. Parmi les régions touristiques, Genève affiche le taux le plus élevé avec 66,3%. Arrive ensuite la Région zurichoise avec une valeur de 64,6%. Le taux le plus bas a été enregistré en Suisse orientale avec 39,7%.

27/02/2018

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Mars 2018 - 08:32 Neue Gastro-Mieter für «The Circle»

Mardi 5 Décembre 2017 - 08:37 Savills poursuit son expansion


Lu 159 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter