La Foncière progresse et annonce un split de la part



Dans un marché marqué par un recul de la pénurie de logement, des baisses de loyers dans certaines régions et un essoufflement du marché commercial, La Foncière tire très bien son épingle du jeu.

Hausse marquée du dividende et de la performance

Au cours de l’exercice écoulé, La Foncière a augmenté son dividende qui passe de CHF 20.80 à CHF 21.30 (soit +2,4%). La tendance à la hausse est ainsi maintenue depuis de nombreuses années (CHF 17.70 en 1999). Le rendement du dividende sur le cours de bourse à la fin de l'exercice est de 1,94% ; il est largement supérieur à celui des obligations de la Confédération qui s'inscrit à -0,22%. Le différentiel entre ces deux rendements reste très élevé, ce qui explique l’attrait de l’immobilier.

La performance sur l’exercice, soit l’augmentation du cours de bourse additionnée au dividende, est de +7,32% (l'indice des fonds immobiliers SXI Real Estate Funds TR affiche, pour sa part, +3,64%).

Une fortune en constante augmentation

La valeur vénale du patrimoine immobilier de La Foncière a augmenté de plus de CHF 46 millions (soit +3,67%) par rapport à celle de l'exercice précédent pour s’établir à CHF 1.325 milliard. La valeur vénale des immeubles, fondée sur la valeur Discount Cash Flow (DCF), est estimée par un Collège d’experts indépendants agréés par la FINMA.

Les dettes hypothécaires sont en baisse, proportionnellement. Elles représentent 18,98% de la valeur vénale de tous les immeubles (19,05% en 2016), ce qui est très largement en deçà de la limite légale fixée à 33%. Au total, la fortune nette du fonds atteint CHF 936 millions (soit +3,49%).


24/01/2018

Tags : La Foncière

Lu 201 fois

Immo-swissnews.ch