La hausse des dépenses dans la construction se poursuit



Selon les résultats provisoires de la statistique de la construction de 2009, les dépenses dans la construction se sont accrues de 2,1% en termes nominaux par rapport à l'année précédente pour atteindre 54,6 milliards de francs. Le renchérissement s’étant chiffré à -1,1% dans la construction en 2009, les dépenses dans ce secteur ont en fait progressé de 3,2% en termes réels. Les projets de construction annoncés pour l’année 2010 laissent entrevoir une nouvelle augmentation des dépenses en termes Les dépenses totales dans la construction (total des investissements et des travaux d’entretien publics) se sont accrues de 2,1% en termes nominaux et ont atteint 54,6 milliards de francs. Compte tenu du renchérissement, estimé pour l’heure à -1,1% en 2009, les dépenses dans la construction ont enregistré une hausse de 3,2% en termes réels par rapport à l’année précédente.

Les investissements dans la construction (dépenses de construction sans les travaux d’entretien publics) ont progressé de 1,9% en termes nominaux à 50,2 milliards de francs. Ils englobent les investissements dans les nouvelles constructions et dans les transformations. Les investissements dans les projets de nouvelles constructions ont augmenté de 1,7% à 33 milliards de francs en un an.

L’augmentation a encore été plus marquée pour les investissements dans des projets de transformation, qui ont progressé de 2,1% à quelque 17,1 milliards de francs en 2009. Les maîtres d’ouvrage privés ont augmenté leurs investissements dans les nouvelles constructions (+2,5%), mais réduit ceux dans les transformations (-0,7%). Les investissements des maîtres d’ouvrage publics ont suivi une évolution inverse : en recul de 1,2% dans les projets de nouvelles constructions, ils se sont accrus de 6,8% dans les projets de transformation.

Hausse des investissements dans le bâtiment

Les investissements dans le bâtiment (sans les travaux d’entretien publics) ont progressé en un an de
2,1% en termes nominaux à 40,2 milliards de francs environ. Les maîtres d'ouvrage privés ont augmenté leurs investissements de 2,2% à 35,2 milliards de francs. Cette hausse a profité aux bâtiments d'habitation et autres bâtiments; les bâtiments de l’industrie, de l’artisanat et des services ont par contre enregistré une baisse des investissements.

Légère augmentation des investissements dans le génie civil Les investissements dans des ouvrages de génie civil (sans les travaux d'entretien publics) ont progressé en rythme annuel de 0,9% en termes nominaux à 10 milliards de francs. Les maîtres d’ouvrage publics ont réalisé 8,5 milliards de francs d’investissements, ce qui représente 3,2% de plus que l’année précédente. Cette hausse est imputable aux projets de transport et communication, les autres ouvrages de génie civil ayant
accusé une baisse des investissements. Les maîtres d’ouvrage privés ont réduit leurs investissements dans le génie civil de 10,5% à 1,5 milliard de francs.

Dépenses prévues pour les projets de construction en 2010

Les projets de construction annoncés laissent entrevoir un accroissement de 3% des investissements dans la construction en 2010. Les projets de travaux d’entretien publics devant enregistrer une hausse de 1,7%, le total des dépenses projetées dans la construction augmentera de 2,9%. Les investissements dans les nouvelles constructions devraient s’accroître de 2,5% en 2010 et ceux dans les projets de transformation de 4,3%.

source : OFS

19/07/2010

Tags : ofs

Lu 1427 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch