La taille des ménages n'a presque pas changé en dix ans



En 2010, la Suisse compte 3,5 millions de ménages privés, dont plus de deux tiers se composent d'une ou de deux personnes. En moyenne, un ménage est formé de 2,21 personnes, contre 2,29 personnes au moment du recensement de la population de l'an 2000. La plupart des ménages privés sont des ménages familiaux (60% environ). Près de 80% des familles avec enfants sont des familles non recomposées, 15% des familles monoparentales et 6% environ des familles recomposées. C’est ce qui ressort des résultats du relevé structurel 2010, réalisé par l’Office fédéral de la statistique (OFS).

La taille moyenne des ménages privés n'a quasiment pas changé ces dix dernières années. Elle est de 2,21 personnes en 2010 en Suisse, contre 2,29 en 2000. La taille moyenne des ménages privés varie toutefois de 1,90 personne dans le canton de Bâle-Ville à 2,59 personnes dans celui d'Appenzell Rhodes-Intérieures. En l'an 2000 déjà, la taille des ménages était la plus petite dans le canton de Bâle-Ville avec 1,89 personne en moyenne et la plus grande dans celui d'Appenzell Rhodes-Intérieures, avec 2,78 personnes. La taille moyenne des ménages privés est plus petite dans les cantons urbains que dans les cantons ruraux.

Beaucoup de petits ménages privés, mais peu de grands
En 2010, on dénombre 3'505'616 ménages privés en Suisse. Plus des deux tiers de ces ménages se composent d'une ou de deux personnes: respectivement 1,27 million (36,4%) et 1,14 million (32,4%). 13,3% des ménages sont formés de trois personnes, 12,2 % de quatre personnes. Les ménages plus grands sont rares: les ménages de cinq personnes représentent 4,1% des ménages privés, ceux de six personnes ou plus seulement 1,6 %. La proportion des ménages d'une personne est la plus élevée dans les cantons urbains (Bâle-Ville, Genève, Zurich). Celle des grands ménages est en revanche plus importante dans les cantons ruraux (Appenzell Rhodes-Intérieures, Uri, Jura, Appenzell Rhodes-Extérieures, Fribourg et Obwald).

Augmentation marquée des ménages privés depuis le recensement de la population 2000
Si l'on considère l'ensemble de la Suisse, le nombre des ménages privés s'est accru de 14% depuis l'an 2000, les petits ménages ayant connu une progression supérieure à la moyenne (+18% pour les ménages d'une personne, +19% pour ceux de deux personnes). Les ménages de trois personnes viennent ensuite (+15%), tandis que ceux de quatre personnes n'ont pratiquement pas augmenté (+1%). Le nombre des ménages de plus de quatre personnes est en baisse (-4%). Dans l'ensemble, le nombre des ménages privés a augmenté dans 25 cantons sur 26 par rapport au recensement de la population de l'an 2000, mais de manière inégale. La hausse a été forte, avec plus de 20%, dans les cantons de Fribourg, de Schwytz et du Valais. En revanche, le nombre des ménages s'est réduit de 1,2% dans le canton de Bâle-Ville. Si les ménages d'une personne restent plus fréquents dans les cantons urbains, ils sont en forte croissance dans les cantons ruraux.

Une majorité de ménages familiaux
En Suisse, plus du tiers des ménages privés (36,4%) sont composés d'une personne. Les couples sans enfant représentent un peu plus d'un quart des ménages (27,9%), de même que les couples avec enfants (26,0%). Sur l'ensemble des ménages, 5,4% sont constitués d'un parent élevant un ou plusieurs enfants. Avec l'introduction du relevé structurel, les ménages multifamiliaux sont également pris en compte depuis 2010. Cette catégorie représente moins de 0,5% des ménages. Par ailleurs, on recense 1,5% de ménages non familiaux. Il s'agit de ménages dans lesquels plusieurs personnes vivent ensemble sans pour autant former une famille (ex. communautés d’habitation).

Pour la première fois, des chiffres sur les familles recomposées
Il est possible, pour la première fois, de déterminer le nombre de familles non recomposées et de familles recomposées en Suisse. Une famille recomposée est formée d'un couple élevant des enfants, dont un au moins est issu d'une relation antérieure. Sur l'ensemble des ménages familiaux comptant des enfants de moins de 25 ans, 5,7% sont des familles recomposées, près de 80% des familles non recomposées et 15% des familles monoparentales. La majeure partie des parents élevant seuls des enfants sont des mères (85%).

12/04/2013

Tags : OFS

Lu 362 fois

Immo-swissnews.ch