Toute l'information immobilière en Suisse
Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Le Conseil fédéral approuve le plan directeur du canton de Lucerne



Le canton de Lucerne a entièrement révisé son plan directeur qui datait de 1999, le complétant surtout aux chapitres du développement urbain et économique, des transports, de l'agriculture et de l'énergie. Le Conseil fédéral a approuvé le nouveau plan et ses modifications, l'assortissant toutefois d'une réserve et chargeant le canton de différentes tâches.

Par les objectifs de politique d'organisation du territoire avancés dans son plan directeur, le canton de Lucerne démontre son positionnement stratégique sur ses centres urbains et sur son principal axe de développement, la dorsale du développement économique du canton, déterminante pour sa compétitivité, à savoir les vallées de la Suhr et de la Reuss et leur jonction autour de Lucerne et Horw. Le canton délègue plusieurs tâches aux communes ou aux organismes de développement régionaux, tenus de promouvoir les avantages territoriaux et les qualités régionales dans le sens d'un développement durable ainsi que d'encourager une utilisation judicieuse du sol et une urbanisation coordonnée.

S'il entend piloter le développement de l'urbanisation tout en le limitant, le canton doit néanmoins assumer sa responsabilité légale et ne peut que partiellement la déléguer aux régions. Le plan directeur doit au moins comprendre des prescriptions concrètes à l'adresse des régions. Le Conseil fédéral demande au canton de veiller d'ici là à ce que les nouveaux classements en zone à bâtir se fassent dans le respect de l'article 15 de la loi sur l'aménagement du territoire. Cet article stipule que les zones à bâtir ne comprennent que les terrains propres à la construction qui sont déjà largement bâtis, ou qui seront probablement nécessaires à la construction dans les quinze ans à venir et seront équipés dans ce laps de temps.

Les chapitres consacrés aux hameaux et aux petits groupes d'habitations ainsi qu'aux territoires à habitat dispersé ne répondent pas encore en tout point aux exigences de la Confédération. Il s'agit donc d'élaborer des critères en matière de délimitation et de mise en oeuvre des zones de hameaux. Il faudra également délimiter en les spécifiant dans le plan directeur les territoires à habitat dispersé où l'habitat permanent sera à renforcer tout en garantissant des possibilités d'utilisation élargies en conséquence.

La politique globale des transports du canton fixe des priorités visant à développer les transports publics et encourager le trafic individuel non motorisé, une orientation qu'il faut saluer. Toutefois, concernant le projet d'accès souterrain à la gare de Lucerne («Ausbau Bahnhofzufahrt Luzern: Variante Tiefbahnhof»), il faut relever que l'approbation n'implique pour la Confédération aucune obligation de réalisation ultérieure ou de financement.

Le paysage étant abordé de manière plutôt rudimentaire par rapport à d'autres secteurs, le Conseil fédéral juge nécessaire d'insérer dans le plan directeur une approche globale en matière d'évolution future du paysage. Il est à saluer que le plan directeur vise à conserver si possible dans leur intégrité les surfaces d'assolement. Mais le principe de compensation des surfaces d'assolement utilisées devrait également figurer dans le plan directeur.

Le chapitre consacré à l'énergie est conforme à la politique énergétique de la Confédération. Il faut souligner dans ce domaine les efforts du canton de Lucerne visant à abaisser la consommation d'énergie dans les bâtiments et à doubler la part des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie finale d'ici à 2030.

Avec son plan directeur entièrement remanié pour la seconde fois, le canton de Lucerne propose globalement une base solide pour le développement territorial. C'est pourquoi le Conseil fédéral a approuvé lors de sa séance d'aujourd'hui ce plan avec les changements mentionnés, en l'assortissant cependant d'une réserve.

source : Office fédéral du développement territorial ARE

24/08/2011


Lu 599 fois

Immo-swissnews.ch