Le SCRIS confirme : 95’000 habitants supplémentaires dans le canton d’ici 2020



Le canton, qui compte actuellement 659’000 habitants, devrait voir sa population continuer à croître au rythme soutenu de 1,2% par année jusqu’en 2011. Ce rythme s’atténuera ensuite pour se stabiliser au-dessous de 0,9% dès l’an 2015. La population du canton atteindra ainsi 755’000 habitants en 2020. Les nouvelles projections démographiques réalisées par le SCRIS confirment les précédentes datant de 2004. Un rapport détaillé, accessible sur www.scris.vd.ch, présente les perspectives par district, l’évolution prévisible du nombre de ménages par catégorie, ainsi que l’estimation de la demande de logements à l’horizon 2020.

A la base des prévisions, le SCRIS estime que la fécondité, en légère croissance depuis trois ans, progressera encore légèrement pour atteindre 1,64 enfant par femme dans cinq ans. La durée de vie poursuit sa progression (gain de trois ans pour les hommes et de deux ans pour les femmes d’ici 2020) et le solde migratoire (différence entre les arrivées et les départs de résidents) devrait rester à son niveau actuel (+5600) jusqu’en 2011 avant de diminuer progressivement pour atteindre 3000 par année dès 2015.

Le taux de croissance de la population sera positif pour tous les districts. Ceux de Nyon, du Gros-de-Vaud et de Morges devraient se situer en tête du peloton, au contraire des régions du Pays-d’Enhaut et de La Vallée qui maintiennent une croissance nettement en dessous de la moyenne. Exprimé en nombre absolu, plus de la moitié de la croissance du canton, d’ici 2020, se concentrera sur la Côte et dans la région lausannoise. Les migrations ne sont de loin pas le seul facteur explicatif de cette croissance démographique, puisque l’accroissement naturel (différence entre les naissances et les décès) explique le 40% de la croissance cantonale sur la période 2007-2020.

Le rapport publié par le SCRIS met aussi en évidence l’évolution de la population pour certains groupes d’âge.

De manière générale, la structure par â ge vieillit puisque les moins de 20 ans augmenteront de 8% d’ici 2020, les 20 à 64 ans de 12% et les plus de 65 ans de 36%. L’évolution de la forme de la pyramide des â ges aura des implications sur certaines catégories de ménages: le nombre des personnes seules â gées et des couples âgés sans enfant devrait particulièrement augmenter. En tenant compte des habitudes en matière de logements, observées au cours de la période 1980-2000, le SCRIS prévoit une augmentation de la demande de logements de moyenne et grande tailles.

source : SCRIS

03/07/2007

Lu 1752 fois

immonews immonews1