Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Le nouvel indice de la construction annonce un tournant dans la conjoncture de la construction helvétique



Le Credit Suisse et la Société Suisse des Entrepreneurs lancent le nouvel indice de la construction suisse

Malgré la crise économique, l’activité de construction suisse se maintient toujours à haut niveau. Cette phase semble cependant toucher à sa fin. Après le repli de la construction commerciale en début d’année, seul un redressement final dans la construction de logements évite un recul plus important encore dans le bâtiment. L’activité générale de la construction est demeurée jusqu’ici élevée grâce à la forte dynamique du génie civil. Sur la durée, ce dernier ne peut toutefois pas compenser le manque à gagner dans le bâtiment, et l’on assistera à une contraction de l’ensemble de la branche. Ainsi, la conjoncture de la construction en Suisse s’est encore dégradée au quatrième trimestre. C’est ce que révèle le nouvel indice de la construction suisse présenté aujourd’hui pour la première fois au public. Fruit d’une coopération des économistes du Credit Suisse et de la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE), cet indice livre des éléments actuels sur la conjoncture de la branche de la construction et comble ainsi une lacune au sein des données conjoncturelles.

De par sa taille et son orientation intérieure, la construction donne des impulsions importantes à la conjoncture helvétique. C’est aussi une branche économique dominante dans de nombreux cantons. Recensant quelque 290 000 salariés, elle emploie 30% de l’effectif du secteur secondaire et génère plus de 5% de la création de valeur du pays. L’indice de la construction suisse nouvellement lancé par le Credit Suisse et la SSE pronostique le chiffre d’affaires du secteur principal de la construction suisse pour le trimestre en cours et la tendance du trimestre suivant. A l’avenir, il constituera donc un important indicateur de la conjoncture de la construction en Suisse.

Un nouvel indicateur pour accroître la transparence dans la construction

Par le passé, les données manquantes, incomplètes ou opaques du marché suisse de la construction nuisaient en partie fortement au marché immobilier. Faute d’indices adaptés, les évolutions néfastes – précédant la crise immobilière des années 1990 par exemple – ont souvent été identifiées trop tard, provoquant de mauvaises allocations des investissements. La situation s’est améliorée, mais il est toujours difficile d’avoir une idée précise de l’évolution conjoncturelle de la construction, compte tenu de la profusion d’informations et des tendances souvent contraires des secteurs de la construction. De surcroît, les indicateurs disponibles jusqu’à présent émettent bien souvent des signaux contradictoires.

Telles sont les lacunes qu’entend combler le nouvel indice de la construction suisse, proposant aux cercles intéressés un concentré d’informations relatives à l’évolution conjoncturelle de la branche de la construction et ses différents secteurs, de sorte à accroître la transparence dans la construction. En parallèle ou avec une légère avance, cet indice fournit des chiffres très actuels sur le secteur principal de la construction, mais aussi des informations sur les évolutions à venir dans ce secteur.

La construction s’essouffle lentement

Ce nouvel indice permet de suivre l’évolution de la conjoncture de la construction durant ces dernières années. La croissance continue de la fin des années 1990 est suivie d’une correction négative en 2001 après l’éclatement de la bulle dotcom. Au cours de l’année 2003, la branche reprend pied, stimulée par la période de taux bas, et figure parmi les moteurs conjoncturels précoces du dernier redressement. Encouragée par une forte construction de logements liée à l’immigration, cette croissance se maintient longtemps, alors que la construction commerciale subit un ralentissement lors de la crise des marchés financiers et de l’économie en 2008.

Durant ces derniers trimestres, les fluctuations de l’indice se sont nettement amplifiées. La conjoncture de la construction, après des signes répétés de faiblesse dans le bâtiment, repose en effet de plus en plus sur le génie civil, lui-même volatil. Mais compte tenu de la forte activité actuelle de ce secteur, le rythme pris ne pourra être maintenu éternellement. Si la dynamique diminue, la locomotive de la construction connaîtra des à-coups, car plus aucune branche du secteur n’aura la force motrice suffisante.

Au quatrième trimestre 2009, l’indice de la construction recule pour la seconde fois consécutive

Selon l’évolution de l’indice, la conjoncture de la construction va fléchir pour la deuxième fois consécutive au quatrième trimestre 2009. Alors que l’indice du volume de construction nominal corrigé des variations saisonnières a pratiquement atteint 130 au deuxième trimestre (1996 = 100), la consolidation de l’activité dans le génie civil, combinée à l’activité moindre dans le bâtiment depuis un certain temps déjà, se traduit par une baisse à 124 points d’indice. Une dernière poussée dans le domaine de la construction de logements a, pour l’instant, empêché un recul plus important de l’indice. Mais le nombre nettement plus faible de demandes de permis et autorisations de construction de logements devrait affecter encore davantage les entrées de commandes dans le secteur principal de la construction et envoyer définitivement au tapis l’indice du bâtiment, composante centrale de l’indice de la construction.

Informations sur l’indice de la construction

L’indice de la construction suisse est publié chaque trimestre conjointement par le Credit Suisse et la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE). Cet indicateur repose notamment sur l’enquête périodique menée par la SSE auprès de ses membres. Des chiffres-clés détaillés et régionaux ainsi que des analyses complètes du troisième trimestre 2009 sont proposés par les statistiques trimestrielles de la SSE, publiées le 2 décembre 2009.

Un abonnement à l’indice de la construction suisse peut être demandé auprès du Credit Suisse: bauindex.economicresearch@credit-suisse.com

Les résultats détaillés de l’enquête trimestrielle de la SSE, qui suivent l’indice de la construction d’une semaine, sont disponibles auprès de la SSE. Vous trouverez plus de chiffres et de faits au sujet de la construction sur www.baumeister.ch/fr/faits-et-chiffres

source : Crédit Suisse

26/11/2009


Lu 1809 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch