Les prix repartent à la hausse dans la construction


     


Les prix repartent à la hausse dans la construction
Selon l'indice des prix de la construction établi par l'Office fédéral de la statistique (OFS), les prix de la construction dans son ensemble ont enregistré une hausse entre avril 2010 et octobre 2010 (+0,8%) après avoir connu deux semestres consécutifs de stabilité. Cette hausse est à imputer à la progression des prix dans le bâtiment (+1,1%) car ceux du génie civil sont restés stables. C’est donc la vitalité du secteur du bâtiment qui, en ce second semestre 2010, soutient la construction dans son ensemble.

En rythme annuel, entre octobre 2009 et octobre 2010, la construction dans son ensemble enregistre aussi une augmentation des prix : +0,8% (+0,8% dans le bâtiment et +0,9% dans le génie civil).

Hausse des prix dans le bâtiment et stabilité dans le génie civil

Le secteur du bâtiment (comprenant les résultats de la construction d'immeubles administratifs et d'immeubles d'habitation ainsi que de la rénovation d'immeubles d'habitation) a enregistré une hausse des prix entre les mois d’avril et d’octobre 2010 (+1,1%). Ce résultat est le reflet d’augmentations de prix dans presque toutes les positions. Les plus fortes hausses ont été notées dans les installations de transports (+2,7% en moyenne), dans les excavations (+2,3% en moyenne) ainsi que dans le « gros œuvre 1 », les « aménagements intérieurs 1 » et les installations de chauffage et ventilation (+2,0% en moyenne chacun). Parmi les quelques baisses de prix enregistrées, il faut signaler les installations électriques (-2,6% en moyenne), les primes des assurances risque de construction (-2,3% en moyenne) et les «aménagements intérieurs 2 » (-0,9% en moyenne).

Les prix du secteur du génie civil (comprenant les résultats de la construction de routes et de passages inférieurs) ont, eux, enregistré une stagnation entre les mois d’avril et d’octobre 2010. Les hausses des prix les plus significatives sont à relever dans la construction de route d’une part, pour les petits ouvrages en béton (+2,4%) et pour les honoraires (+1,8%), et dans la construction de passages inférieurs d’autre part, pour les honoraires également (+1,9%). Les baisses de prix les plus
marquantes touchent elles les travaux de superstructure (-2,0% pour la route et -2,5% pour le passage inférieur).

Evolution par type d’objet

Dans le bâtiment, les évolutions de prix des différents types d’objet présentent une grande uniformité,
allant de +0,7% pour la rénovation d’immeubles d’habitation à +1,5% pour la construction d’immeubles d’habitation en bois.

Dans le génie civil, les deux types d’objet enregistrent des évolutions contraires de leurs prix : une baisse pour la construction de routes (-0,6%) mais une hausse pour la construction de passages inférieurs (+0,5%).

Evolution des prix dans les grandes régions

Pour ce qui est du secteur du bâtiment, toutes les grandes régions affichent des hausses de prix. Celles-ci s’échelonnent de +0,6% pour la Région lémanique à +1,6% pour la Suisse orientale. Si l'on
considère l'évolution annuelle, la situation est similaire, avec la Suisse orientale qui reste stable et des hausses pour les autres grandes régions allant de +0,4% pour la Région lémanique à +2,4% pour le Tessin.

Dans le secteur du génie civil, la situation est plus contrastée. Deux grandes régions affichent des baisses de prix (Région lémanique -1,9% et Suisse orientale -1,1%). Les autres grandes régions enregistrent des hausses de prix. Celles-ci vont de +0,1% pour la Suisse centrale à +3,2% pour la Suisse du Nord-Ouest. En ce qui concerne l’évolution annuelle, trois grandes régions voient leurs prix baisser (Région lémanique -0,9%,Suisse orientale -0,8% et Zurich -0,1%). Les autres grandes régions
présentent des hausses de prix (de +1,5% pour le Tessin à +3,1% pour la Suisse du Nord-Ouest).

source : OFS

18/12/2010


Lu 1489 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch