Marché des bureaux à Genève Surfaces disponibles : plus bas niveau depuis 2008





Au 4ème trimestre 2011, les surfaces de bureaux disponibles ont atteint leur plus bas niveau depuis la fin 2008, selon une étude réalisée par DTZ, Conseil International en Immobilier d’Entreprise. Le volume total des transactions a, quant à lui, chuté de plus de 50% au 4ème trimestre 2012. Pour les occupants, la priorité est clairement l’optimisation des espaces utilisables au sein de leur propre portefeuille d’immeubles et l’on voit apparaître au centre-ville des surfaces de plus de 500 m2. Les loyers « prime » restent stables, autour de Fr. 975.-/m2/an.

L’évolution au 4ème trimestre 2011 a confirmé les observations faites au trimestre précédent. Les occupants, qu’ils soient propriétaires ou locataires, continuent d’analyser soigneusement leur portefeuille d’immeubles, pour identifier les espaces non exploités. Le même comportement s’observe en Europe (cf. étude DTZ, Global Occupancy Costs Offices 2012).

Ceci explique l’apparition sur le marché de surfaces à louer au centre-ville, précédemment très rares. « Si les surfaces au centre ville restent recherchées, les surfaces en dehors trouvent difficilement preneur, commente Pierre Stämpfli, managing partner de DTZ à Genève. D’ailleurs, pour l’année écoulée, la demande placée de surfaces de bureaux a connu une spectaculaire diminution de 21%. » La baisse de la demande placée (c’est-à-dire l’ensemble des transactions, indépendamment de leur nature : location, vente, précommercialisation etc.) a même atteint 52% entre le 3ème et le 4ème trimestre 2011.

Le stock de bureaux vacants à Genève est désormais à 84'163 m2 son niveau le plus faible depuis fin 2008 et le taux de vacance demeure à 1,93%. Seule amorce d’un changement, d’importants projets tels que SOVALP, à proximité de la gare de Lancy-Pont-Rouge, devraient mettre sur le marché quelque 80'000 m2 de surfaces sur le marché d’ici 2014, contre moins de 8'000 en 2011

27/02/2012

Tags : DTZ

Lu 426 fois

Immo-swissnews.ch