Neuchâtel : Nouvelle baisse du nombre de logements vacants



Neuchâtel : Nouvelle baisse du nombre de logements  vacants
Nouvelle baisse du nombre de logements vacants et situation de pénurie toujours présente au 1er
juin 2009

Le Département de l'économie communique:

Avec 930 objets vacants au 1er juin 2009, le marché du logement cantonal se trouve toujours en situation de pénurie, pour la neuvième année consécutive, avec un taux de vacance de 1,09%.

Avec 114 appartements de moins qu’en 2008, la situation du marché du logement est particulièrement tendue. C'est la première fois depuis 1993 (début de l'enquête sous la forme actuelle) que le nombre de logements vacants est si faible. Ces informations sont extraites de l'enquête annuelle sur les logements vacants réalisée par l'Office cantonal de la statistique.

Accélération de la baisse du nombre d'appartements vacants

Entre 2004 et 2007, le nombre de logements vacants présentait encore une légère hausse. En 2008, un léger tassement de l’offre fut observé et cette diminution d’objets vacants se confirme cette année.
Elle s’accélère même puisqu’elle fut de –3.2% en 2008 et qu’elle se monte à –10.9% en 2009.

Situation similaire à celle de 2008, à l’exception du district de La Chaux-de-Fonds

De manière générale, le nombre de logements vacants par district a peu changé par rapport au 1er
juin 2008, à l’exception de ceux de La Chaux-de-Fonds (-95 objets) et de Boudry (-15 objets).

L'offre est toujours moins importante dans le bas du canton et dans les Vallées. En 2009, sur l'ensemble du canton, 70% des appartements vacants se trouvent concentrés dans les districts de
La Chaux-de-Fonds (388 objets) et du Locle (252 objets).

Le district du Val-de-Ruz propose 21 appartements vacants, le Val-de-Travers 57 et le district de Boudry 99. Le district de Neuchâtel offre pour sa part 113 appartements vacants, soit 2 objets de plus qu'une année auparavant.

Logements disponibles

Au 1er juin 2009, sur les 930 objets vacants, le canton comptait 152 logements d'une pièce, 150
logements de 2 pièces, 339 de 3 pièces et 289 de 4 pièces ou plus.

Les appartements sont plus ou moins prisés en fonction de leur nombre de pièces. La tendance générale, dans tous les districts, est que la majorité des logements disponibles compte moins de 4
pièces.

Loyers des grands appartements en légère augmentation

Il est difficile de parler de moyenne cantonale en matière de loyer, tant les différences entre régions sont importantes. Cependant, d’une manière générale, il est possible d’observer une hausse des loyers dans le canton pour toutes les grandeurs de logements, excepté pour ceux de 6 pièces et plus qui affichent une baisse assez significative (–227.- francs). L’exemple le plus frappant est la hausse constatée dans le district de Boudry pour un logement de cinq pièces, où le loyer mensuel sans les charges frôle 2500.- francs en 2009.

Le district et la Ville de La Chaux-de-Fonds affichent une hausse des loyers de toutes les grandeurs d’appartements, excepté pour ceux de 6 pièces et plus. La hausse la plus nette est celle des logements de 3 pièces.

Le district du Locle est le seul à afficher des baisses de loyer dans 3 des 6 catégories de logements. La Ville du Locle, quant à elle, n’affiche qu’une baisse de loyer pour les 5 pièces.

Dans le district de Neuchâtel, le loyer des appartements de 5 pièces a baissé de manière
significative (–504.- francs).

S’agissant des charges, elles ont augmenté pratiquement pour toutes les grandeurs de logements
et dans presque toutes les communes neuchâteloises.

Durées de vacance inégales

En termes de durées de vacance, les logements qui restent le plus longtemps inoccupés se situent
principalement dans le district du Locle où 44,4% des logements sont vacants depuis plus d’un an.

En Ville du Locle, ce pourcentage atteint les 46,4%.

Dans le district et la Ville de La Chaux-de-Fonds, une légère majorité (37,2% pour la Ville) des logements affiche une durée de vacance de 4 mois à un an. Quelque 121 logements sont en outre
vacants depuis au moins une année.


Dans le district de Neuchâtel, les logements vacants depuis plus d’un an n’atteignent que les 8,8%,
la majorité des logements affichant une durée de vacance de moins de 4 mois (62,8%). Cette
durée de vacance se monte à 71,4% pour le district du Val-de-Ruz, à 53,5% pour celui de Boudry
et à 33,3% pour le Val-de-Travers.

En Ville de Neuchâtel, sur les 79 logements vacants, 10 (soit 12,7%) sont disponibles depuis plus
d’une année, 21 (soit 26,6%) de 4 mois à un an et la majorité, à savoir 48 (60,8%) depuis moins de
4 mois.

En outre, sur les 930 logements proposés au 1er juin 2009, seuls 10 (soit 1,1%) sont situés dans
des bâtiments récents, construits il y a moins de deux ans.

L’année passée, la Ville de La Chaux-de-Fonds présentait une augmentation de 97 logements vacants (soit +25%). Cette année, la perte de 97 logements vacants renvoie à la situation de 2007.

Quant à la Ville de Neuchâtel, elle passe de 86 logements vacants en 2008 à 79 en 2009.

Toujours la pénurie dans quatre districts

Le rapport des effectifs de logements vacants à l'ensemble du parc de logements (estimé au début
de l'année) permet de calculer le taux de vacance. On admet généralement qu'il y a pénurie lorsque ce taux est inférieur à 1,5%. Ce pourcentage est de 0,31% dans le district du Val-de-Ruz, 0,42% dans le district de Neuchâtel, 0,55% dans le district de Boudry, 0,91% au Val-de-Travers, 1,94% dans le district de La Chaux-de-Fonds et il atteint 3,28% dans le district du Locle.

Seul les districts du Locle (3,28%, 1 logement supplémentaire) et de Neuchâtel (0,42%, 2 logements de plus) affichent un taux de vacance quasi similaire à celui de l’année passée.

Les districts de Boudry (-15 logements), de Val-de-Travers (-1 logement), du Val-de-Ruz (-6 logements) affichent un taux de vacance très légèrement plus bas que celui de 2008.

Le seul changement de taux significatif concerne le district de La Chaux-de-Fonds. En effet, il est passé d’un taux de 2,42% en 2008 à 1,94% au 1er juin 2009. Cette forte diminution nous ramène à
la situation de 2007 (1,95%).

Depuis 1993, année de la première enquête sur les logements vacants dans le canton de Neuchâtel, le district du Locle a toujours affiché le taux de vacance le plus élevé du canton. Le pic
de ce taux a été atteint en 2000 (6,69%) avant de redescendre de manière continue jusqu’en 2008 (3,27%) et de se stabiliser en 2009 (3,28%).

De nombreuses représentations cartographiques sont consultables en ligne sur le site internet de l'office de la statistique, au moyen de l'outil Géoclip.

http://www.ne.ch/cartostat

source : Etat de Neuchâtel

18/09/2009


Lu 1418 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch