Toute l'information immobilière en Suisse


Nouvelles conditions de mise en œuvre du projet «Praille-Acacias-Vernets»



La délégation du Conseil d'Etat a exposé aujourd'hui les nouvelles conditions de mise en oeuvre du projet «Praille-Acacias-Vernets» (PAV). Parmi les principales actions envisagées, il faut citer le projet de résolution que le Conseil d’Etat déposera cet été devant le Grand Conseil, après consultation des communes concernées (Carouge, Genève, Lancy). Véritable «épine dorsale» du réaménagement du périmètre PAV, cette résolution sera suivie l'hiver prochain du dépôt d'un projet de loi de déclassement,
accompagné d’un rapport du Conseil d'Etat relatif aux études thématiques et sectorielles menées dans l'intervalle.

Les nouvelles conditions de mise en oeuvre du projet PAV ont été exposées aujourd'hui lors d'une conférence de presse tenue au coeur du périmètre concerné, à deux pas de l'Etoile.

Ces décisions ont été commentées par les membres de la délégation du Conseil d'Etat au projet PAV: Messieurs Mark Muller (président), Pierre-François Unger et David Hiler, conseillers d'Etat en charge, respectivement, des départements des constructions et de technologies de l'information, de l'économie et de la santé et des finances.

Pour mémoire, le Conseil d'Etat a institué cette délégation, composée également de Monsieur Robert Cramer, conseiller d'Etat chargé du département du territoire, en mars 2008. En parallèle, le Conseil d'Etat avait constitué un groupe de travail interdépartemental, chargé de «définir les conditions nécessaires, ainsi qu'un calendrier pour la mise en oeuvre d’un projet mobilisateur, tenant compte des intérêts publics et privés en présence.» Fixé au 15 mai 2008, le délai imparti au groupe pour rendre son rapport a été respecté, malgré la démission intervenue entre-temps de Monsieur Benoît Genecand, ancien responsable du projet.

LE PROJET DE RÉSOLUTION

Parmi les propositions formulées par ce rapport et retenues par le Conseil d’Etat, figure le dépôt d'un projet de résolution devant le Grand Conseil, en amont du dépôt du projet de loi de modification du régime des zones. Ce texte fondateur, qui sera soumis au législatif cet été, après consultation des villes de Carouge, Genève et Lancy, permettra de poser les bases du développement du périmètre PAV en définissant les valeurs qui devront être respectées (concertation avec les acteurs concernés, en particulier la population), les principaux buts poursuivis (exigences élevées en terme de respect de l’environnement, mixité socio-économique, équipements publics suffisants, qualité des espaces publics, coordination avec les grands projets de développement alentours, possibilité d’édifier des
bâtiments très hauts etc.) et les moyens nécessaires à la mise en oeuvre du projet (création d’instruments d’aménagement ad hoc, forte structure de conduite etc.). C'est la première fois
qu'une démarche de cette nature, justifiée par l’importance exceptionnelle du projet, est engagée.

LA CONCERTATION

La concertation avec les partenaires publics et privés concernés par le projet est une valeur forte de l’action publique à venir. Les communes, les investisseurs privés et publics, les entreprises existantes sur place et celles qui souhaitent s'y installer, mais surtout la population, seront associés aux processus de décision à chaque stade de la réalisation du projet.

Cette concertation se traduira, s’agissant des communes, par la consultation préalable de celles-ci avant le dépôt du projet de résolution. Elle implique également la constitution d'un Comité de pilotage permettant une conduite politique affirmée et cohérente, comprenant deux conseillers d'Etat, si possible un-e représentant-e de chacun des Conseils administratifs des villes de Carouge, Genève et Lancy et le-la directeur-trice du projet PAV.

LES PROJET DE LOI DE DÉCLASSEMENT ET RAPPORT DU CONSEIL D’ETAT

Le projet de loi de déclassement vise à modifier l'affectation des terrains (actuellement en zone industrielle et artisanale) en zone 2 de développement, hormis le secteur de l'Etoile, qui sera affecté à une zone 2 ordinaire. Le projet de loi prévoira également la création de nouveaux outils l'aménagement, spécifiquement adaptés à la complexité et aux ambitions du projet, dont un plan localisé de quartier (PLQ) PAV. Mieux adapté aux caractéristiques propres du périmètre et de ses différents secteurs, ce PLQ sera moins détaillé qu’un PLQ ordinaire mais de valeur juridique
identique.

Ce projet de loi sera présenté au Grand Conseil l'hiver prochain, conjointement à un rapport
du Conseil d'Etat fournissant au Grand Conseil une information relative aux résultats des études thématiques (rôle du rail, sous-sol, localisations et relogements des entreprises, spaces publics, gestion des cours d'eau, etc.) et sectorielles (Etoile, Camembert, Grosselin, Acacias) déjà engagées ou sur le point de l'être.

LA DIRECTION DU PROJET

La conduite du projet sera confiée à une structure forte, rattachée au DCTI. Celle-ci sera constituée au cours des prochains mois avec, en premier lieu, la nomination du chef de projet pour laquelle l’appel d’offres a été lancé à l'échelle internationale. La future équipe comprendra, outre le chef de projet et son assistant (100% chacun), un urbaniste paysagiste, un architecte urbaniste, un ingénieur mobilité, un ingénieur civil, un ingénieur environnement, un économiste et un chargé de communication.

Dans l'attente de leur engagement, le Conseil d'Etat a constitué une structure de conduite intermédiaire composée de hauts fonctionnaires, dont Madame Bojana Vasiljevic Menoud directrice générale de l’aménagement du territoire (DT), Monsieur Gilles Mulhauser, directeur général du domaine nature et paysage (DT), Monsieur Michel Burgisser, directeur général de l’office cantonal du logement (DCTI), Monsieur Léonard Verest, chef du service de la planification directrice localisée et de la mise en oeuvre des grands projets (DT) et Monsieur Robert Kuster, secrétaire général adjoint (DES). Cette équipe est placée sous la conduite de Madame Sylvie Bietenhader, directrice générale de l’office des autorisations de construire (DCTI) et responsable ad interim du projet PAV.

Le dossier de presse complet est disponible sur le site web officiel de l'Etat de Genève:
[
http://www.geneve.ch/dcti/presse/2008-06-13_conf.pdf ]url:
http://www.geneve.ch/dcti/presse/2008-06-13_conf.pdf

Source : Etat de Genève

16/06/2008

Tags : la praille

Lu 2315 fois

Maria Immo-swissnews.ch