Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Plan directeur communal de Genève approuvé



Plan directeur communal de Genève approuvé
Intitulé « Renouvellement durable d'une ville-centre / Genève 2020 », ce document est l’aboutissement d’une étude menée par le service d’urbanisme du département des constructions et de l’aménagement de la Ville en collaboration avec tous les autres départements municipaux.

Avec son plan directeur, la Ville de Genève entend assumer les responsabilités de ville-centre du canton et de l'agglomération franco-valdo-genevoise, misant en particulier sur les aspects propres à un renouvellement qualitatif de son territoire déjà densément bâti. L'attractivité régionale et internationale de Genève doit être maintenue parallèlement à la qualité de vie dans ses quartiers, tout en permettant la mise en place d'une gestion urbaine durable qui garantisse à la fois la qualité de vie des citoyens et la préservation de l'environnement.


Afin de concrétiser ces objectifs, le plan directeur propose un projet basé sur huit priorités politiques détaillées en déclinant les objectifs spécifiques qui les concernent :

une ville équilibrée, basée sur la mixité emplois/logements ;
une ville habitée, qui participe à la construction de nouveaux logements ;
une ville solidaire, qui met à disposition des logements accessibles aux revenus les plus modestes ;
une ville plurielle, basée sur la diversité de populations, de services, de commerces, d’activités et d’équipements ;
une ville responsable, qui doit adapter la mobilité au contexte d’une ville-centre extrêmement dense et habitée ;
une ville durable, qui doit garantir la qualité de vie de sa population ;
une ville dynamique, dont l’attractivité du territoire doit bénéficier à toute l’agglomération (entreprises, tourisme, organisations internationales, habitants…) ;
une ville qui agit en se donnant les moyens d’être acteur de son développement en coordination avec le canton et l’agglomération.
Tout en appréciant la qualité du document et en partageant la plupart de ces objectifs, le Conseil d'Etat a toutefois voulu signaler deux points qui méritent d'être clarifiés. Le premier concerne la notion de mixité emplois/logements, qui ne peut pas être réduite à un simple rapport comptable « un emploi = un logement ». L'application de ce principe doit être subordonnée aux conditions réelles des différents projets en tenant compte des spécificités de chaque quartier. Le second point concerne la construction des nouveaux logements à l'horizon 2020, objectif qui ne doit pas être fixé par un chiffre cible plafonné à 360 par année.

Par ailleurs, le Conseil d’Etat a tenu à souligner que les dispositions du plan directeur communal devaient être conformes à la législation fédérale et cantonale.

Pour la Ville de Genève, ce plan directeur constitue un instrument d'aménagement du territoire qui permettra une collaboration efficace avec les services de l'administration cantonale dans des projets futurs se situant désormais à l’échelle de l'agglomération.

source : Etat de Genève - Département du territoire

30/10/2009


Lu 1768 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch