Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Politique immobilière La maîtrise du sol, un enjeu politique prioritaire pour réaliser les projets de la Ville



Pour la législature 2011-2016, la Municipalité sollicite 40 millions de francs pour acquérir de nouveaux immeubles et terrains. Ce montant – de 10 millions plus élevé que pour la dernière législature – marque sa volonté politique d'être un acteur dynamique dans le secteur immobilier. La poursuite du programme 3000 logements durables et le projet Métamorphose sur des terrains communaux constituent les axes forts de la législature, et la maîtrise du sol constitue un enjeu important.

Depuis 1956, la Municipalité demande à chaque début de législature une autorisation générale d'acquisitions d'immeubles, de droits réels immobiliers et d'actions ou de parts de sociétés immobilières, assortie d'un droit d'aliénation. S'élevant à 30 millions pour 2006-2011, elle passera à 40 millions pour la législature 2011-2016.

Cette augmentation marque la volonté politique de la Municipalité de poursuivre son programme 3000 logements durables pour toutes les catégories de la population, plébiscité par la population dans le cadre de la démarche Quartiers 21 et adopté par le Conseil communal en décembre 2005. La réalisation du projet Métamorphose induira également l’utilisation d’une partie importante des terrains communaux et la Municipalité souhaite se donner les moyens de reconstituer le patrimoine foncier. Pour mener à bien ces projets, elle doit pouvoir acquérir des biens-fonds (terrains ou immeubles) rapidement et au bon moment, et certaines opérations d'achat ou de transactions immobilières nécessitent une marge de manœuvre importante.

Par ailleurs, ce crédit de 40 millions permettra aussi à la Municipalité de réaliser des opérations d'acquisition du patrimoine vert conformément à la volonté exprimée par le Conseil communal. Enfin, la SILL SA (société immobilière créée en 2009 suite à la cession de Colosa à la CPCL) devrait figurer au patrimoine financier de la Ville, au même titre que les immeubles de rendement.

En disposant d'un crédit de 40 millions de francs pour les cinq prochaines années, la Commune vise à se doter d'une politique immobilière efficace, et à rester un acteur dynamique dans ce domaine.

15/09/2011


Lu 669 fois

Immo-swissnews.ch