Portant sur un périmètre très étendu et stratégique, le plan directeur localisé intercommunal de l’Arc-En-Ciel est adopté



La mutation du secteur hautement stratégique de l’Arc-en-Ciel que le futur tramway desservira dans l’Ouest lausannois est désormais cadrée par un plan approuvé de toutes les parties concernées. Adopté par les Conseils communaux de Bussigny et Crissier et approuvé par le Conseil d’État dernièrement, le Plan directeur localisé (PDL) intercommunal de l’Arc-en-Ciel émane du Schéma directeur de l’Ouest lausannois (SDOL). Portant sur un périmètre intercommunal très étendu, il fait désormais office de guide et de référence première pour tous les plans à venir dans ce secteur. L’Arc-en-Ciel est voué à devenir une «vitrine» de l’agglomération Lausanne-Morges, à la croisée des axes de chemin de fer et de l’autoroute. Autour d’un boulevard vivant, se développeront sièges d’entreprises, bureaux et services, halles d’expositions, équipements socio-culturels ainsi que du logement à proximité du parc de la Sorge.

Fruit de plusieurs années de travail, l’adoption du Plan directeur localisé (PDL) intercommunal de l’Arc-en-Ciel constitue un succès d’importance dans le cadre de la mise en œuvre du Schéma directeur de l’Ouest lausannois (SDOL). Bussigny-près-Lausanne, Crissier et le Canton y ont fixé les principes du développement d’un secteur stratégique de l’agglomération Lausanne-Morges. À la suite de la consultation publique en 2009, les deux Conseils communaux ont adopté le PDL, qui a dernièrement été approuvé par le Conseil d’État. De grand ampleur, ce PDL permet le développement d’un territoire stratégique et une réorientation de ses affectations.

Le boulevard de l’Arc-en-Ciel (route de Renens et route de Bussigny) constitue un axe majeur est-ouest qu’empruntera le futur tramway Lausanne-Bussigny. Aujourd’hui périurbain et consacré essentiellement aux industries et aux grandes surfaces commerciales, le secteur de l’Arc-en-Ciel est appelé à changer de visage. Son développement doit en faire une «vitrine» de l’agglomération et un lieu vivant et très accessible. Il sera marqué par des bâtiments emblématiques. Mais en premier lieu, ce sont les espaces publics entre les bâtiments et la cohérence de ces espaces que permet de garantir le PDL. Parcs, squares, routes, trottoirs, passages pour la mobilité douce, lignes de transports publics, et autres espaces publics et privés revêtent une importance fondamentale pour la qualité de vie.

Bureaux, sièges sociaux d’entreprises et logements sont envisagés pour porter à environ 20 000 le nombre d’habitants et d’emplois dans un périmètre de quelque 65 hectares appartenant essentiellement à des propriétaires privés.

Le PDL intercommunal de l’Arc-en-Ciel scelle une collaboration entre deux communes et le Canton qui s’y référeront pour accompagner, avec le Bureau du SDOL, les projets des propriétaires et le développement de plans partiels d’affectation qui fixeront les droits à bâtir, hauteurs, surfaces et autres règles de construction avec pour objectif la qualité et la cohérence des réalisations à venir.

Que ce soit par la consultation, par des séances d’information, par des balades commentées à vélo ou à pied ou par le contact direct avec le bureau du SDOL ou les communes, le public peut se tenir au courant des projets liés au secteur Arc-en-Ciel. Le site internet du SDOL (www.ouest-lausannois.ch), sous le lien «Chantier 2 – Secteur Arc-en-Ciel - Documents», permet de télécharger le PDL Arc-en-Ciel. Il fournit aussi de l’information sur le contexte qui a vu se développer ce plan.

source: Schéma directeur de l'ouest lausannois (SDOL)

06/07/2010

Lu 1530 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch