Connectez-vous S'inscrire
Toute l'information immobilière en Suisse


        

Protection contre le bruit du trafic routier : état des lieux et perspectives



Depuis 2008, la Confédération, représentée par l’OFROU, est le maître d’ouvrage et l’exploitant du réseau des routes nationales. Suite à la reprise de ces tâches auparavant dévolues aux cantons, elle est désormais responsable de la mise en place des mesures de protection contre le bruit. En sept ans, l’OFROU a élaboré une méthode de calcul uniforme pour les relevés de bruit, puis procédé à une analyse systématique de tout le réseau des routes nationales qui a permis d’établir un cadastre du bruit exhaustif. En parallèle, l’OFROU a mené à terme plusieurs projets de protection contre le bruit (semi-couvertures en Argovie, sur l’A2 à Zofingue et sur l’A1 à Lenzburg, parois antibruit sur l’A5 à Neuchâtel et sur l’A2 à Bissone, dans le Tessin), et en a élaboré un grand nombre pour d’autres tronçons.

La poursuite de la planification et la mise en œuvre des mesures de protection se fondent sur le cadastre du bruit. Le délai imparti au premier assainissement du bruit routier expire le 31 mars 2015. A l’heure actuelle, 90 % du réseau autoroutier en a bénéficié, sachant que les tronçons restants totalisent environ 220 km. Tout comme par le passé, l’OFROU leur réserve un traitement prioritaire : la plupart des projets seront mis à l’enquête publique d’ici fin 2015, 140 km supplémentaires seront assainis d’ici 2018 dans le cadre du programme de réalisation et les derniers tronçons suivront après 2018.

La protection contre le bruit est aujourd’hui une tâche permanente

Alliée au développement urbain, la croissance constante du volume du trafic sur de nombreux tronçons des routes nationales a élevé la protection des riverains contre le bruit excessif au rang de tâche permanente. Par voie de conséquence, même les tronçons déjà assainis nécessitent des mesures supplémentaires.

Dans toute la mesure du possible, les mesures antibruit portent directement sur l’infrastructure autoroutière : revêtements de routes peu bruyants, parois antibruit, tronçons couverts. Le type de mesures et leur étendue sont fonction des prescriptions de la législation fédérale en la matière. D’après les estimations de l’OFROU, d’ici 2030, l’accomplissement de cette tâche permanente devrait exiger des investissements supplémentaires d’environ 1,3 milliard de francs en mesures de protection contre le bruit.

31/03/2015

Tags : ORFOU

Lu 158 fois

Immo-swissnews.ch

Dans la même rubrique :

Basel Nordspitze - 15/12/2017

1 2 3 4 5 » ... 74