Quatre cinquièmes des cartes des dangers ont été établies



Les efforts déployés par les cantons pour élaborer les cartes des dangers portent leurs fruits: 80% des cartes des dangers ont été établies, en particulier dans les régions où le potentiel de dommages est important. Les autres 20% seront terminés en 2013 selon les planifications cantonales.

Les cantons établissent des cartes des dangers depuis la fin des années 1990. La Confédération les soutient dans cette entreprise. Ces cartes montrent quels dangers naturels, comme les avalanches, les glissements de terrain, les chutes de pierres ou les crues, menacent des zones habitées. Le relevé annuel réalisé par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) indique que 80% des cartes étaient terminées à fin 2011. Les cartes manquantes devraient être prêtes d'ici à fin 2013, selon les planifications cantonales.

La Suisse disposera alors d'une vue d'ensemble complète des zones à risques. Le processus d'évaluation des dangers ne s'arrête toutefois pas là. La situation doit être réexaminée régulièrement et les cartes des dangers adaptées en cas de besoin.

Importance pour l'aménagement du territoire

L'utilisation des cartes des dangers pour l'aménagement du territoire constitue un pas décisif. Jusqu'à présent, deux tiers des cartes environ ont été mises en œuvre de façon contraignante, à la parcelle près, dans les plans d'affectation communaux. L'utilité des cartes des dangers a été confirmée notamment par les événements survenus le 10 octobre 2011 dans la vallée de la Kander dans le canton de Berne: grâce aux cartes des dangers, des mesures préventives de protection avaient été prises, limitant ainsi les dégâts.

Il s'agit maintenant de combler les lacunes qui subsistent dans les bases relatives aux dangers, en saisissant d'autres dangers résultant notamment de précipitations exceptionnelles, comme l'inondation d'immeubles en raison d'un reflux de canalisation, de l'eau de pente ou encore de l'élévation du niveau de la nappe phréatique. La Confédération continuera d'encourager la réalisation de ces travaux importants, en prenant en charge la moitié des coûts.

Etat cartographique

23/05/2012

Tags : OFEV

Lu 610 fois

Immo-swissnews.ch