Stabilisation du niveau des prix dans la construction






Selon l'indice des prix de la construction établi par l'Office fédéral de la statistique (OFS), les prix de la construction se sont stabilisés entre avril et octobre 2009 (+0,1%) après la forte baisse enregistrée le semestre précédent. Ce résultat est dû à des prix en faible augmentation dans le génie civil (+0,6%) et en très légère diminution dans le bâtiment (-0,1%). Ces évolutions sont à mettre en regard d’une part de celle des prix des matériaux de construction (repartie modérément à la hausse depuis le mois d’août après plusieurs mois de baisses), et d’autre part de la stabilisation de la situation générale annonçant, si ce n’est une reprise, tout au moins un ralentissement de la récession.


En rythme annuel, entre octobre 2008 et octobre 2009, la construction dans son ensemble enregistre cependant une baisse des prix de 1,9% (-1,4% dans le bâtiment et -3,3% dans le génie civil).


Très légère baisse dans le bâtiment et faible hausse dans le génie civil

Le secteur du bâtiment (comprenant les résultats de la construction d'immeubles administratifs et d'immeubles d'habitation ainsi que de la rénovation d'immeubles d'habitation) a enregistré une très légère baisse des prix entre les mois d’avril et d’octobre 2009 (-0,1%). Ce résultat est le reflet d’évolutions assez différenciées entre les diverses positions. Les hausses de prix les plus marquantes sont à noter dans les installations de transports (+1,6% en moyenne), la mise en forme du terrain (+1,3% en moyenne), les travaux préparatoires et les honoraires (+0,9% chacun en moyenne). Elles ont été contrebalancées par des baisses de prix, en particulier, dans les primes des assurances risque de construction (-2,1%), les installations électriques (-1,5% en moyenne), les taux d’intérêts bancaires pour le financement à partir du début des travaux (-1,2% en moyenne) et les travaux de « gros oeuvre 1 » (-0,9% en moyenne).

Les prix du secteur du génie civil (comprenant les résultats de la construction de routes et de passages inférieurs) ont quant à eux enregistré une faible augmentation entre les mois d’avril et d’octobre 2009 (+0,6%). Les hausses des prix les plus significatives sont à relever dans les honoraires (+1,4% pour la route et +1,7% pour le passage inférieur) et dans les travaux de superstructure (+1,1% pour la route et +1,0% pour le passage inférieur). Quelques positions présentent tout de même une baisse des prix, à savoir les travaux d’installation (-2,0% pour le passage inférieur), les petits ouvrages en béton (-1,8% pour la route) et les fondations spéciales (-0,5% pour la route et -0,2% pour le passage inférieur)

Evolution par type d’objet

Dans le bâtiment, les évolutions des différents types d’objet se partagent entre baisse et hausse. Deux types d’objet enregistrent une baisse de leurs prix (construction d’immeubles administratifs -0,3%, construction d’immeubles d’habitation -0,2%), un reste stable (construction d’immeubles d’habitation en bois 0,0%) et un affiche une hausse de prix (rénovation d’immeubles d’habitation +0,2%).


Dans le génie civil, l’image est plus uniforme : les deux types d’objet enregistrent une hausse de leurs prix (+0,7% pour la construction de routes et +0,4% pour la construction de passages inférieurs).

Evolution des prix dans les grandes régions

Pour ce qui est du secteur du bâtiment, les évolutions sont, comme toujours, plus uniformes que dans le génie civil. C’est ainsi qu’elles vont d’une baisse de -0,8% pour la Suisse du Nord-Ouest à une hausse de +0,5% pour la Suisse orientale. Si l'on considère l'évolution annuelle, à part le Tessin (+0,2%) qui présente une augmentation des prix, toutes les autres grandes régions notent une évolution négative de leurs prix (-0,9% au minimum pour la Suisse orientale et -2,3% au maximum pour la Suisse du Nord-Ouest).

Dans le secteur du génie civil, à part la Suisse du Nord-Ouest (-1,7%) et la Région lémanique (-0,5%) qui affichent une baisse des prix, toutes les autres grandes régions enregistrent des augmentations des prix (+0,1% au minimum pour la Suisse centrale et +3,4% au maximum pour Zurich). En ce qui concerne l’évolution annuelle, à part Zurich (+0,7%) et le Tessin (+0,2%) qui affichent une hausse des prix, les autres grandes régions présentent une baisse des prix (-0,9% au minimum pour la Suisse centrale et -6,2% au maximum pour la Suisse du Nord-Ouest).

Source : OFS

17/12/2009

Tags : ofs

Dans la même rubrique :

2018 Mipim Awards - 16/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 114

Lu 1626 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch