Stabilité des prix dans la construction



Selon l'indice des prix de la construction établi par l'Office fédéral de la statistique (OFS), les prix de la construction dans son ensemble n’ont pas bougé entre octobre 2009 et avril 2010, enregistrant ainsi un deuxième semestre consécutif de stabilité (+0,1% entre avril et octobre 2009). Cette stabilité est la résultante de deux évolutions contraires : augmentation des prix dans le génie civil (+0,9%) et légère baisse des prix dans le bâtiment (-0,3%). Ces évolutions, inférieures à celles des prix des matériaux de construction et à celles des adaptations salariales de l’année, indiquent que, même si la situation générale est stabilisée, l’environnement conjoncturel reste tendu et incertain dans la construction.

En rythme annuel, entre avril 2009 et avril 2010, la construction dans son ensemble enregistre
également une stabilité des prix +0,1% (-0,4% dans le bâtiment et +1,5% dans le génie civil).

Légère baisse des prix dans le bâtiment et hausse dans le génie civil

Le secteur du bâtiment (comprenant les résultats de la construction d'immeubles administratifs et d'immeubles d'habitation ainsi que de la rénovation d'immeubles d'habitation) a enregistré une légère baisse des prix entre les mois d’octobre 2009 et d’avril 2010 (-0,3%). Ce résultat est le reflet d’évolutions assez différenciées entre les diverses positions. De petites hausses de prix ont été notées, entre autres, dans les travaux préparatoires et dans les honoraires (+0,7% chacun en moyenne) et dans les aménagements extérieurs (+0,5% en moyenne). Elles ont été contrebalancées
par des baisses de prix, en particulier, dans les installations de transports (-4,8% en moyenne), dans les primes des assurances risque de construction (-2,8%) et dans les installations électriques (-2,3%
en moyenne).

Les prix du secteur du génie civil (comprenant les résultats de la construction de routes et de passages inférieurs) ont, eux, enregistré une augmentation entre les mois d’octobre 2009 et d’avril 2010 (+0,9%). Les hausses des prix les plus significatives sont à relever dans les honoraires (+2,5% pour la route et +3,1% pour le passage inférieur), dans les travaux de superstructure (+1,4% pour la route et +1,6% pour le passage inférieur) et dans les travaux d’assainissements (+1,5% pour la route comme pour le passage inférieur). Quelques positions présentent tout de même une baisse des prix, parmi lesquelles il faut signaler les travaux de structure porteuse dans le passage inférieur (-0,3%).

Evolution par type d’objet

Dans le bâtiment, les évolutions des différents types d’objet présentent une uniformité parfaite :

baisse des prix de 0,3% pour tous les types.

Dans le génie civil, les deux types d’objet enregistrent une hausse, cependant assez différente, de leurs prix : +1,2% pour la construction de routes et +0,6% pour la construction de passages inférieurs.

Evolution des prix dans les grandes régions

Pour ce qui est du secteur du bâtiment, deux grandes régions s’écartent de la faible évolution moyenne et affichent des changements des prix marqués (-1,6% pour la Suisse orientale et +1,7% pour le Tessin). Toutes les autres grandes régions enregistrent de faibles variations de prix (entre -0,4% pour Zurich et +0,2% pour la Suisse du Nord-Ouest). Si l'on considère l'évolution annuelle, cinq grandes régions voient une évolution négative de leurs prix (-1,1% au maximum pour la Suisse orientale et -0,1% au minimum pour la Région lémanique). Les deux autres grandes régions présentent une augmentation des prix (+0,1% pour la Suisse centrale et +1,5% pour le Tessin).

Dans le secteur du génie civil, Zurich affiche une baisse des prix (-1,2%), la Suisse du Nord-Ouest reste stable (0,0%) et toutes les autres grandes régions enregistrent des augmentations des prix.

Celles-ci vont de +0,3% au minimum pour la Suisse orientale à +2,8% au maximum pour la Suisse centrale. En ce qui concerne l’évolution annuelle, à part la Suisse du Nord-Ouest (-1,7%) qui affiche une baisse des prix, toutes les autres grandes régions présentent une hausse des prix (+0,5% au minimum pour la Région lémanique et +3,0% au maximum pour l’Espace Mittelland et le Tessin).

source : OFS

24/06/2010

Tags : OFS

Lu 1807 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch