Toute l'information immobilière en Suisse
Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




UBS lance l'indice suisse des bulles immobilières



UBS Wealth Management Research publie maintenant chaque trimestre l'UBS Swiss Real Estate
Bubble Index. Le niveau de l'indice du 1er trimestre 2011 indique que le marché immobilier
suisse est en plein boom, mais ne forme pas encore de bulle.


Les bulles immobilières représentent un risque considérable pour l'économie
d'un pays, comme l'ont constaté récemment les Etats-Unis, l'Espagne, l'Irlande et d'autres pays. En
Suisse aussi, les fortes hausses du prix des maisons individuelles incitent à la prudence. Dans beaucoup
de régions, les prix de l'immobilier résidentiel ont ainsi plus que doublé en une décennie.
Une bulle immobilière est-elle en train de se former en Suisse? La réponse n'est pas simple, car il est
généralement difficile de reconnaître une bulle immobilière naissante. UBS Wealth Management
Research lance donc l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index (=indice des bulles immobilières) qui montrera
sur une base trimestrielle le risque de formation d'une bulle immobilière sur le marché suisse de la
propriété du logement.

Selon sa définition, l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index peut, en fonction de sa valeur actuelle, atteindre
l'un des cinq niveaux suivants, classés par ordre de risque croissant: baisse, équilibre, boom, risque et
bulle. Au 1er trimestre 2011, l'indice présentait une valeur de 0,63, ce qui correspond au niveau boom.
A ce niveau, il n'y a pas (encore) de risque accru de correction à l'échelle nationale. Ce n'est qu'à partir
d'un niveau de l'indice supérieur à 1 que nous jugeons le marché risqué. L'indice a atteint la valeur
maximale de 2,5 points au début des années 1990, à l'apogée de la dernière bulle immobilière suisse.
En même temps que l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index, UBS Wealth Management Research publie
une carte de risque régionale faisant apparaître les régions à risques et les potentielles régions à risques
(régions «sous monitoring»). Ces régions sont celles qui présentent un risque substantiel pour le marché
immobilier suisse en raison de leur importance économique relative et de leur potentiel de correction des
prix régionaux de la propriété du logement.

La sélection des régions à risques est directement lié à l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index.
Actuellement, les régions de Zurich, Genève et Lausanne comptent parmi les régions les plus risquées de
Suisse en raison de leur importance nationale. Les agglomérations de Zoug, Pfannenstil, March, Vevey,
Nyon et Zimmerberg présentent également des risques importants

Lien : http://www.ubs.com/1/f/media_overview/media_switzerland/releases.html?newsId=192139

30/05/2011


Lu 1673 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch