Zurich : les appartements à Zurich près de 100 % plus chers qu’en 2007



Zurich : les appartements à Zurich près de 100 % plus chers qu’en 2007
Rapport immobilier 2018 de l’EPF de Zurich et comparis.ch


En onze ans, les prix des appartements mis en vente à Zurich ont augmenté de 97 %. C'est aussi la ville la plus chère pour les acheteurs à la recherche d’un appartement : le mètre carré y coûte aujourd’hui 13 000 francs en moyenne. À Horgen et dans le canton de Nidwald, on paie aujourd'hui plus de 80 % de plus qu’en 2007. Le prix au mètre carré le plus bas pour les appartements est pratiqué à Le Locle, dans le canton de Neuchâtel et s’élève à 3250 francs. Tels sont les résultats du dernier Rapport immobilier 2018 de l’EPF de Zurich et comparis.ch.

L’analyse sur une longue période de l’évolution du prix des offres sur le marché immobilier suisse fait apparaître des hausses de prix atteignant jusqu’à 97 % depuis l’année 2007. Les rapports immobiliers de l’EPF de Zurich et comparis.ch se basent sur les données contenues dans plus de 1,5 million d’annonces de vente, maison ou appartement, parues sur le moteur de recherche immobilière de comparis.ch entre 2005 et fin juin 2018.

Comparaison sur le long terme : des augmentations jusqu’à 97 % autour des lacs

Les dix districts suisses affichant les hausses de prix les plus importantes depuis 2007 sont tous, à l’exception du district de Bülach (ZH), des régions situées à proximité d’un lac. Le prix des appartements proposés à la vente a connu la plus forte hausse au mètre carré à Zurich. En effet, il y a onze ans, on y payait encore un peu plus de la moitié du prix actuel. La deuxième place est occupée par Horgen, commune située en bordure des rives du lac de Zurich, dans laquelle le prix au mètre carré des appartements est de 89 % plus élevé que par rapport à 2007. Le canton de Nidwald vient se classer en troisième position, accusant une hausse des prix de 82 %. Hormis le canton de Zoug, tous les districts faisant partie du top 10 affichent aussi une progression des prix par rapport à l’année précédente.

Comparaison sur le long terme : à Goms (VS), les prix ont même baissé

Dans le top 10 des districts affichant l’augmentation de prix la moins importante au cours des onze dernières années, le district valaisan de Goms accuse même un léger recul de 2 % sur les prix proposés à la vente. « Comparativement à l’analyse de longue période de l’année passée, l’augmentation des prix a connu un ralentissement général », observe Nina Spielhofer, experte Immobilier chez Comparis. On remarquera que seul le district Hérens figurait déjà au classement l’année passée. En effet, les prix y ayant enregistré une hausse de 25 %, il occupait alors la deuxième place.

Comparaison annuelle : appartements à La Chaux-de-Fonds 25 % plus chers qu’il y a un an

La montée des prix la plus importante au cours d’une année a été enregistrée à La Chaux-de-Fonds : le prix médian du mètre carré à la vente y affiche une croissance de 25 %. On paie également près d’un quart en plus dans le district Niedersimmental (BE), à proximité des rives du lac de Thoune. Avec ses prix en augmentation de 22 %, le district fribourgeois de Sense s’approprie la troisième position. Le canton de Nidwald, longeant les rives du lac des Quatre-Cantons, fait non seulement partie du top 10 de la comparaison à long terme mais affiche également une augmentation significative de 14 % en comparaison annuelle. « En raison des rendements très faibles dans d’autres catégories de placement, les investisseurs institutionnels investissent encore massivement dans l’immobilier et, comme les apparences le laissent supposer, dans les districts affichant des prix relativement bas », confie Didier Sornette, professeur en risques entrepreneuriaux à l'EPF de Zurich, à propos de l’augmentation des prix dans les districts ayant des prix au mètre carré relativement avantageux.

Comparaison annuelle : baisse de prix la plus importante dans les districts de Lebern (SO), Moësa (GR) et Imboden (GR)

Les prix proposés à la vente dans le district de Lebern, Soleure, affichent le recul le plus important en comparaison annuelle, avec moins 15 %. Pour deux districts grisons également, à savoir Moësa et Imboden, le prix médian du mètre carré enregistre une baisse supérieure à 10 %. Dans la dernière édition du Rapport Immobilier, Imboden, dont font partie les communes de Flims et de Domat/Ems, occupait encore la quatrième place des districts affichant l’augmentation de prix la plus rapide en un an (+18 %). Au cours de l'année passée, Lucerne perd aussi 8 %. Il y a un an, le district de Lucerne se classait encore dans le top 10 des hausses de prix les plus importantes en comparaison à long terme. « Au cours des dernières années, on avait pu observer des signes de réchauffement sur le marché du logement à Lucerne. Aujourd’hui, il semblerait que le marché baisse un peu en température », explique D. Sornette.

Le Locle (NE), Goms (VS) et Courtelary (BE) ont les appartements les plus avantageux

Avec un prix du mètre carré à 3250 francs sur les appartements, le district du Locle (NE) est le moins cher de Suisse. L'année passée, le district neuchâtelois voisin, La Chaux-de-Fonds, était lui aussi représenté dans ce classement. Aujourd'hui toutefois, avec une augmentation de 25 %, cette commune compte au rang des dix districts affichant les hausses les plus élevées en l’espace d’un an. Les trois districts bernois de Courtelary, Aarwangen et Trachselwald intègrent maintenant le classement.

Les appartements les plus chers dans la région du lac de Zurich

Comme l’année passée, Zurich se place en tête du classement avec un prix médian s’élevant à 13 000 francs du mètre carré. À sa suite, on retrouve en deuxième position Horgen, une commune située sur les rives du lac de Zurich, avec 11 750 francs, puis Meilen avec 11 250 francs au mètre carré pour les appartements à acheter. Le district grison de Maloja, dans lequel se trouve notamment Saint-Moritz, connaît un léger repli de 2 % face au rapport de l'année dernière et dégringole à la quatrième place du classement (2017 : en deuxième place). Le district bernois de Saanen qui abrite entre autres la station de ski huppée de Gstaad, fait son apparition au classement, en faisant du même coup sortir Lausanne.

Les maisons les plus chères à Meilen (ZH), Nyon(VD) et à Horgen (ZH)

Le prix d’une maison de taille moyenne (5 à 6 pièces et demie) dans le district de Meilen s’élève à 2,5 millions de francs minimum. À Nyon (VD), au bord du lac Léman, près de 2 millions de francs sont nécessaires pour accéder à la propriété. Dans les districts de Horgen, Lucerne, Zurich et dans le canton de Genève, le prix médian pour une maison de taille moyenne dépasse encore 1,5 million de francs.

Les maisons les moins chères à Vallemaggia (TI), Leventina (TI) et Porrentruy (JU)

En comparaison, une maison équivalente se vend à 350 000 francs dans le district tessinois de Vallemaggia. Viennent ensuite les districts de Leventina au Tessin, avec 400 000 francs puis Porrentruy (JU), Moësa (GR) et Blenio (TI) qui avoisinent le demi-million de francs.

16/10/2018

Tags : comparis, epfz

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 07:08 Le superluxe @airbnb en Suisse Romande

Mercredi 31 Octobre 2018 - 07:07 Changement à la direction générale de Wincasa


Lu 144 fois

Immo-swissnews.ch