Le nombre d’experts estimant que l’immobilier d’entreprise suisse est trop cher augmente de 23%



87% des experts en immobilier estiment que l’immobilier d’entreprise en Suisse est trop cher. Ils étaient 71% au 4ème trimestre 2015, soit une augmentation de +23%.

Selon l’étude internationale de la RICS (Royal Institution of Chartered Surveyors) sur le marché de l’immobilier d’entreprise au 1er trimestre 2016 (Switzerland Commercial Property Monitor), la demande d'investissement a diminué au cours du 1er trimestre 2016 après une légère reprise au 4ème trimestre 2015. 6 sur 10 experts interrogés estiment aujourd’hui que le marché se situe au début ou au milieu d'un ralentissement.

Les résultats de l’étude, basée sur les réponses de 500 membres de la RICS issus des plus grandes sociétés immobilières, sont les suivants :
L’Occupier Sentiment Index (OSI) et l’Investment Sentiment Index, mesurant la dynamique des marchés de la location et de l’investissement en Suisse, ont tous deux diminué de façon significative entre le 4eme trimestre 2015 et le 1er trimestre 2016. L'OSI a chuté de -28% (-41 à -32) et de -33 % (-16 à -12) durant cette période.

La demande locative est décroissante dans tous les segments, alors que l'offre locative a augmenté, en particulier dans le domaine des bureaux. On note, en conséquence, une diminution significative des loyers et un plus grand effort d’encouragement de la part des propriétaires avec des offres avantageuses.

Le ralentissement sur le marché de l'investissement a été principalement causé par une diminution de la demande de la part d’acheteurs locaux et internationaux.

Les experts s’attendent à ce que la valeur du capital et des loyers diminue moins sur les marchés haut de gamme que sur les marchés secondaires – les biens industriels et les bureaux de la catégorie « prime » devraient subir les moindres replis.

Secteurs Valeur du capital Loyers
Biens industriels « prime » -0,9% -1,2%
Biens industriels secondaires -3,5% -5,2%
Bureaux « prime » -0,9% -2,9%
Bureaux secondaires -4,6% -6,8%
Propriétés de commerce « prime » -1,1% -2,6%
Propriétés de commerce secondaires -5,2% -7,4%
Moyenne (tous biens immobiliers confondus) -2,7% -4,4%

01/06/2016


Lu 1560 fois

Immo-swissnews.ch