Les coopératives d'habitation à la recherche de terrains à bâtir



Les maîtres d'ouvrage d'utilité publique, les partenaires les plus importants de la Confédération en matière de promotion du logement, possèdent environ 8% du parc de logements. Ils ne pourront augmenter leur part de marché que s’ils exploitent mieux leurs propres réserves d'utilisation et peuvent acquérir des terrains constructibles à des prix abordables. A l'occasion d'une manifestation tenue dans le cadre des Journées du logement de Granges 2009, ils se sont présentés, face aux entreprises liées à la Confédération, à d'autres propriétaires fonciers et aux communes, comme des partenaires dans la réalisation d’un habitat durable.

Devant un parterre de 150 spécialistes de toute la Suisse, Peter Gurtner, directeur de l'Office fédéral du logement (OFL), a plaidé pour une meilleure coordination des politiques sociale, du sol et du logement aux trois niveaux de l’Etat. Cet objectif pourrait par exemple être atteint si les entreprises liées à la Confédération mettaient à disposition des terrains à bâtir à des conditions favorables. Une telle solution permettrait d'obtenir des résultats plus durables qu'en essayant, par le biais de l'encouragement à la construction de logements, de ramener a posteriori à un niveau acceptable les coûts de logement sur des terrains onéreux. Il ressort toutefois des exposés de Laurent Staffelbach, responsable Portfolio Management de CFF Immobilier, et de Dieter Juchli, responsable du domaine de la gestion du parc immobilier disponible à armasuisse, qu'une telle stratégie présuppose que les milieux politiques revoient de manière fondamentale les critères de rentabilité qu'ils fixent aux entreprises liées à la Confédération.

Selon une enquête réalisée par l'OFL, il existe un besoin avéré en matière de logements bon marché dans la plupart des communes d’une certaine taille et, en de nombreux endroits, les coopératives d'habitation sont des partenaires bienvenus. Toutefois, même si toutes les réserves foncières communales étaient utilisées, il ne serait possible de construire que quelque 45'000 logements. Selon Lukas Bühlmann, directeur de l’Association suisse pour l’aménagement national (ASPAN), les communes disposent outre leurs propres réserves foncières – d’instruments d'aménagement du territoire qui permettent de favoriser la construction de logements d'utilité publique, encore peu utilisés actuellement. Pour changer cet état de fait, il ne faut pas seulement une volonté politique, mais aussi un brin d'imagination, comme l'ont montré les exemples présentés par Hanspeter Draeyer, de la coopérative «Genossenschaft für Mittelstandswohnungen» de Rüschlikon, et Ernest Gerber, maire de Cornol.

Parlant au nom des nombreuses coopératives d'habitation actives en Suisse, Peter Schmid, membre du comité de l'Association suisse pour l'habitat (ASH), a souligné l'importance, pour le développement des logements d'utilité publique, de terrains à bâtir bon marché. Il a annoncé une offensive des coopératives d'habitation dans le domaine de la construction de logements, visant à instaurer la collaboration avec les communes et d'autres propriétaires fonciers. Ce genre de partenariat permet d’aboutir à des solutions durables en matière de logements dont bénéficient, dans le long terme, l’ensemble des partenaires engagés.

Au cours de la table ronde finale, la conseillère municipale de Winterthour Verena Gick, le conseiller national zougois Josef Lang et Bernard Woeffray, directeur du Réseau urbain neuchâtelois, ont ensuite confirmé nombre des propos avancés et souligné qu’il incombe aux politiques d'influer sciemment sur l'approvisionnement en logements.

Peter Gurtner, qui prend sa retraite en tant que directeur de l'OFL à la fin d'octobre 2009, a conclu la manifestation par une brève rétrospective des quatorze éditions des Journées du logement de Granges. Cette manifestation sera d’ailleurs perpétuée dans les années à venir par la nouvelle direction de l'Office.

Les Journées du logement de Granges traitent de sujets touchant à l'habitat, à la construction de logements et à la politique du logement. Elles sont organisées chaque automne depuis 1996. En principe, une journée entière est consacrée à un thème d'importance nationale. En outre, entre deux et quatre autres manifestations abordent des sujets plus régionaux ou locaux en rapport avec l'habitat. Les Journées du logement sont organisées par l'Office fédéral du logement (OFL) et la ville de Granges. Elles sont soutenues par le canton de Soleure ainsi que par les forums d'architecture de Bienne et de Soleure.

source : OFL

01/11/2009

Tags : ofl, terrains

Dans la même rubrique :

2018 Mipim Awards - 16/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 114

Lu 1810 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch